Accueil > Les classiques > Zizi Jeanmaire et Eddie Constantine amoureux dans Folies-Bergère.

Zizi Jeanmaire et Eddie Constantine amoureux dans Folies-Bergère.

  • zizi 3
  • zizi 1
  • zizi 2
  • zizi 4

Peu d'acteurs symbolisent autant les années 1950 en France qu'Eddie Constantine, un... américain installé à Paris où il fit une brillante carrière dans le music-hall et au cinéma. Sur le grand écran, il s'est d'abord fait connaître en jouant le rôle de l'agent secret Lemmy Caution, mais il se considère avant tout comme un chanteur et ne prend pas sa carrière de comédien-baroudeur très au sérieux. Henri Decoin lui donne une occasion de s'illustrer dans un film musical avec Folies-Bergère, également connu sous le titre Un soir au Music-Hall, un film qui se veut sans complexe l'équivalent parisien des grandes comédies musicales américaines.

Eddie Constantine incarne un soldat américain qui arrive à Paris et, bien que ne parlant pas un mot de français, veut s'y installer pour faire du Music-Hall. C'est Yves Robert, Texan de... Belleville, qui lui sert d'interprète. Après une promenade dans Paris au clair de lune, voici Constantine dans les bras d'une danseuse charmante et aux jambes parfaites (Zizi Jeanmaire). De quiproquos en séparation, le couple aura ses orages, mais se retrouvera pour triompher sur la scène des Folies Bergère, où Eddie Constantine chante Paris reine du monde entouré de charmantes créatures (dé)vêtues de vert, tandis que Zizi Jeanmaire porte une impressionnante robe fourreau orange. Pour le final, elle revêt une superbe tenue noire à plumes, qui inspirera plus tard son célèbre tube « mon truc en plumes ». Si Eddie Constantine chante à merveille, il est loin de l'énergie de Gene Kelly lorsqu'il s'essaie à la danse. Mais Zizi Jeanmaire, elle, venait de tourner deux films à Hollywood et n'avait rien à envier aux stars des comédies musicales de la MGM. On peut aussi voir Pierre Mondy, encore jeune mais déjà solide, en producteur de spectacles. Les dialogues sont signés du grand parolier de chansons André Tabet, qui travailla plus tard aux répliques du Corniaud et de La Grande Vadrouille !

Publié le Mardi 6 janvier 2015.
Beatrice Billon
Antoine Sire, yves robert, Lemmy Caution, Henri Decoin, Gene Kelly, Paris, Film, Folies-Bergère, Eddie Constantine, Zizi Jeanmaire, Belleville, Cinéma, La Grande Vadrouille, Le corniaud, MGM, Pierre Mondy, Hollywood
Le film
Folies Bergere Un Soir Au Music Hall

FOLIES-BERGERE

de Henri Decoin

1956

Avec : Eddie Constantine, Zizi Jeanmaire, Nadia Gray, Yves Robert, Pierre Mondy, Jacques Castelot, Jacques Morel

Scénariste : Jacques Companeez et Henri Decoin

Producteur : Lucien Masson et Jacques Roitfeld

Les derniers articles
10
Les Classiques Voir tous

1998 : Benigni vole la vedette à Theo Angelopoulos

Grand cinéaste qui mêlait dans de longues fresques contemplatives le passé des peuples, généralement balkaniques, et le présent de ses personnages, le...

O PULP FICTION CANNES 1994 Facebook
Les Classiques Voir tous

1994 : la révolution Tarantino déferle sur Cannes

Il y a des années où le Festival de Cannes fourmille de films attendus, et ou la Palme d’or revient pourtant à une oeuvre que personne n’espérait. C’e...

Sous Le Soleil De Satan 963728
Les Classiques Voir tous

1987 : Le poing levé de Maurice Pialat

En 1987, Maurice Pialat, grand metteur en scène au caractère notoirement difficile, va réussir par sa mauvaise humeur à transformer en scandale une