Accueil > Les classiques > Les anciennes Halles en majesté avec Michel Audiard dans Un idiot à Paris

Les anciennes Halles en majesté avec Michel Audiard dans Un idiot à Paris

  • idiot-paris-590x416-590x416
  • idiot-paris-3-590x416-590x416
  • idiot-paris-2-590x416-590x416

Parmi les oeuvres oubliées du dialoguiste des Tontons flingueurs, figure Un idiot à Paris (1967), tiré d’un roman de René Fallet. C’est l’histoire de Goubi, un «bredin», c’est à dire un idiot de village dans le patois local de Jaligny sur Besbre (Allier). Après avoir reçu un baromètre en forme de tour Eiffel et subi un chagrin d’amour (avec Bernadette Lafont !), Goubi (Jean Lefebvre) décide de tenter sa chance à Paris. Commence pour lui un voyage à la capitale qui le fera rencontrer Bernard Blier en mandataire en viande des Halles qui protège tous les anciens de l’assistance, André Pousse en chauffeur de taxi à l’insulte facile, Yves Robert en évadé du vacarme des HLM, et, surtout, l’excellente Danny Carrel dans le rôle de Fleur, une péripatéticienne désabusée : «Le micheton d’aujourd’hui, ce n’est plus avec nous qu’il s’envoie en l’air, c’est avec Couderc, Chapatte et Zitrone». Elle déteste la ville et essaie de faire pousser des fleurs rares sur son balcon, dans la bien nommée rue des Vertus (3ème arrondissement). Elle va tomber amoureuse de Goubi, ce naïf à l’âme innocente comme un pâté de campagne. C’est autour des anciennes Halles, temple de la bonne chère omniprésent dans le film, que tourne le périple de l’homme des champs. Souvent filmées mais rarement, comme ici, en couleurs, les Halles étaient encore le "Ventre de Paris" et semblent être le seul quartier qui intéresse Goubi. D’autant qu’après avoir dormi sur l’herbe du Champ de Mars, il ne parvient pas à reconnaître la tour Eiffel, car elle n’a pas de baromètre. Il croise un étudiant (Philippe Avron) qui étudie «L’imbécile rural en milieu citadin», avant de se faire arrêter pour tapage par un agent de police interprété par un Pierre Richard encore inconnu. Audiard écrivit ce film en travaillant deux heures par jour pendant trois mois, à La Colombe d’Or, magnifique Hôtel-Restaurant de Saint-Paul de Vence, aux frais de la Gaumont. Le jeune réalisateur Serge Korber fut dépêché sur place par le studio pour s’assurer qu’il tenait un minimum le rythme, mais fut pris au doux piège de ses déjeuners interminables. A défaut de signer un grand film, Audiard écrivit quelques mémorables répliques teintées d’amertume : «Tu les a déjà vues, les grands mères de l’amour, accrocher les clodos à la Place Maubert ?» ou «Quand j’ai rencontré Louise, je voulais être pianiste... Pour un baiser de trop, je suis devenu magasinier».

Par Antoine Sire 

 
 
Publié le Mardi 10 décembre 2013.
B BO
Bernard Blier, Michel Audiard, Jean Lefebvre, Colombes d'Or, René Fallet, Les Tontons Flingueurs, Cinéma, Paris, Film, Lieux de tournage, Lieu de tournage, Un idiot à Paris, tour Eiffel, Allier, Jaligny sur Besbres, yves robert, André Pousse, Bernadette Laffont, Champs de Mars, Roger Couderc, Adresse de tournage, les Halles, Léon Zitrone, Danny Carrel, Goubi, Saint-Paul de Vence, Pierre Richard, Serge Korber, Gaumont, Antoine Sire
Le film
affiche-idiot-150x200

UN IDIOT À PARIS

de Serge Korber

Avec : Jean Lefebvre, Dany Carrel, Bernard Blier, Jean Carmet, Robert Dalban, Yves Robert, Micheline Luccioni, Bernadette Lafont, Paul Préboist, Philippe Avron, André Pousse

Scénariste : Michel Audiard, Jean Vermorel et Serge Korber d’après un roman de René Fallet

Les derniers articles
Images W1400
Les Classiques Voir tous

Mauvaise graine : quand Billy Wilder engage Danielle Darrieux à Paris

Unique film jamais tourné en France par Billy Wilder, Mauvaise graine est un témoignage passionnant des premiers pas d’un cinéaste appelé à devenir l’...

Guichet Article
Les Classiques Voir tous

Christine Pascal, pourchassée sous l’occupation dans Les Guichets du Louvre

Pendant sa courte vie, Christine Pascal eut le temps d’être une grande actrice et, plus encore, une réalisatrice de talent dont le film le plus célèbr...

Emmanuelle Riva Site Paris Fait Son Cinema
Les Classiques Voir tous

Le gros coup, beau film oublié avec Emmanuelle Riva

Jean Valère, réalisateur injustement méconnu, a souvent tourné avec de grandes actrices : Jean Seberg, Marina Vlady, Micheline Presle, Monica Vitti. <...