Accueil > Les classiques > Les amours de Romy Schneider à Paris dans Monpti

Les amours de Romy Schneider à Paris dans Monpti

  • Monpti Paris Cinema 4
  • monpti paris cinema 2
  • monpti paris cinema 3
  • monpti paris cinema 1

Monpti est un bijou allemand de romantisme, qui se déroule dans un Paris où règne une agitation joyeuse, semblable à ce que montrerait un cinéaste français décrivant l'Italie. Un jeune hongrois (Horst Bucholz) tombe amoureux d'une jolie fille (Romy Schneider) sur un banc du jardin du Luxembourg. Il lui fait visiter son monde : une chambre au sommet d'un hôtel rue des Bernardins, qui donne sur une terrasse improvisée sur les toits, d'où il s'amuse à pêcher des culottes vertes sur le séchoir de sa voisine. La jeune fille ne l'emmène pas dans son univers, et pour cause : elle lui fait croire qu'elle appartient à une grande famille riche alors qu'elle est en réalité très pauvre. Elle l'appelle Monpti, mais elle est socialement aussi fragile que lui. Ils se promènent dans Paris, sur les berges de la Seine, le Quartier latin. Lorsqu'il découvre la supercherie, il se fâche et s'enfuit dans un taxi. Tandis qu'elle le poursuit, elle est percutée par une mondaine au volant d'un cabriolet MG, et le beau rêve va basculer dans une réalité tragique : le chagrin de Monpti ne sera pas imaginaire. Le réalisateur Helmut Käutner lui-même apparaît à l'écran pour tirer la leçon de cette histoire triste, racontée avec une joyeuse distance qui préfigure un peu, avec beaucoup moins de musique, Les parapluies de Cherbourg : « Tout sur terre est lyrique dans sa représentation idéale, tragique dans son destin, et comique dans sa réalité. ». Lorsque Käutner réalisa Monpti, d'après un roman du hongrois Gábor von Vaszary, il venait d'obtenir l'Oscar du meilleur film étranger pour une autre histoire d'imposture, Le capitaine de Köpenick. C'est donc un metteur en scène à la main très sûre qui filme les rues du Paris des années 50 avec le procédé allemand Agfacolor, et qui saisit toute la lumineuse jeunesse du couple Romy Schneider – Horst Bucholz. La jeune actrice Allemande venait tout juste d'accéder à la célébrité mondiale dans Sissi et Sissi impératrice, tandis que Bucholz gagnait avec Monpti son ticket pour Hollywood, qui ferait de lui le plus jeune et le plus naïf des Sept Mercenaires. A ne pas manquer non plus dans ce film la merveilleuse chanteuse noire américaine Olive Moorefield, qui devint par la suite l'artiste de jazz attitrée de la scène et de la télévision allemandes.

Par Antoine Sire.

Publié le Lundi 1 décembre 2014.
Beatrice Billon
Romy Schneider, Horst Bucholz, Décor, Tournage, Adresse de tournage, Adresse, Lieu de tournage, Lieux de tournage, Cinéma, Paris, Helmut Käutner, rue des Bernardins, Gabor Von Vaszary, Monpti, Olive Moorefield, Les sept mercenaires
Le film
Affiche Monpti

MONPTI

de Helmut Käutner

1957

Avec : Romy Schneider, Horst Bucholz, Mara Lane, Boy Gobert, Olive Moorefield

Scénariste : Helmut Käutner, Willibald Eser et Gábor von Vaszary, d'après le roman de ce dernier

Producteur : Hermann Höhn

Distribution : Bakros International

Les derniers articles
10
Les Classiques Voir tous

1998 : Benigni vole la vedette à Theo Angelopoulos

Grand cinéaste qui mêlait dans de longues fresques contemplatives le passé des peuples, généralement balkaniques, et le présent de ses personnages, le...

O PULP FICTION CANNES 1994 Facebook
Les Classiques Voir tous

1994 : la révolution Tarantino déferle sur Cannes

Il y a des années où le Festival de Cannes fourmille de films attendus, et ou la Palme d’or revient pourtant à une oeuvre que personne n’espérait. C’e...

Sous Le Soleil De Satan 963728
Les Classiques Voir tous

1987 : Le poing levé de Maurice Pialat

En 1987, Maurice Pialat, grand metteur en scène au caractère notoirement difficile, va réussir par sa mauvaise humeur à transformer en scandale une