Accueil > Les classiques > Le Moulin Rouge, invention de Jean Gabin dans French Cancan

Le Moulin Rouge, invention de Jean Gabin dans French Cancan

  • french-cancan-590x416
  • french-cancan-2-590x416-590x416
  • french-cancan-1-590x416-590x416

Deux films ont pour titre Moulin Rouge, mais c’est French Cancan (1954), de Jean Renoir, qui raconte de manière romancée - et en Technicolor - la création du célèbre cabaret parisien. Le tournage débute alors que le réalisateur a été éloigné de France pendant plus de dix ans, d’abord en raison de la guerre, puis d’une situation conjugale compliquée. Pendant son exil il a pris la nationalité américaine, ce qui n’est pas sans irriter Jean Gabin, choisi pour incarner Danglard, créateur imaginaire du Moulin Rouge. Malgré des retrouvailles glaciales entre Renoir et l’acteur avec qui il avait réalisé trois films de légende avant-guerre, le plaisir de tourner sera le plus fort. L’ambiance sera bientôt aussi joyeuse que celle du Bal du Moulin de la Galette, ce magnifique tableau du père, Auguste Renoir, auquel son fils Jean semble rendre hommage à chaque instant dans French Cancan. Seule l’ombrageuse actrice mexicaine Maria Felix, confinée dans sa loge avec son habilleuse, s’est tenue à l’écart de l’euphorie du tournage. Il faut dire qu’elle est sérieusement concurrencée par la très jolie Françoise Arnoul, dans le rôle de Nini, la blanchisseuse qui devient danseuse vedette du French Cancan. Non seulement elle donne avec malice la réplique à Gabin, mais elle parvient dans le film à lever la jambe avec la même aisance que les danseuses professionnelles, en particulier pendant le formidable final de 25 minutes qui constitue le morceau de bravoure du film. Le Montmartre encore champêtre de la fin du XIXème siècle a été reproduit au Studio de Joinville par le décorateur Max Douy, dont les toiles peintes et les trompe l’oeil s’inspirent de l’art des impressionnistes. A côté du virevoltant Philippe Clay et du romantique Giani Esposito, on retrouve Edith Piaf et Patachou dans des rôles de chanteuses. Passent fugacement Michel Piccoli et même Rosy Varte, la future Maguy. Mais c’est à l’actrice italienne Anna Amendola, doublée par Cora Vaucaire, que revient l’honneur d’interpréter La complainte de la Butte. Cette chanson, écrite spécialement pour le film par Georges Van Parys et Jean-Renoir lui-même, est devenue aujourd’hui le véritable hymne national de Montmartre !

Par Antoine Sire

©photo du Moulin Rouge : Leandro Neumann Ciuffo

 

 

Publié le Lundi 29 décembre 2014.
Beatrice Billon
French Cancan, moulin rouge, Montmartre, Jean Gabin, 75018, Jean Renoir, Cinéma, Paris, Adresses de tournage, Adresse de tournage, Lieux de tournage, Lieu de tournage, Patachou, Cora Vauccaire, Technicolor, Max Douy, Antoine Sire, moulin de la galette

LE MOULIN ROUGE

82 Boulevard de Clichy 75018 Paris

Le film
affiche-french-cancan-150x200

FRENCH CANCAN

de Jean Renoir

1954

Avec : Jean Gabin, Françoise Arnoul, Maria Felix, Philippe Clay, Giani Esposito, Jean-Roger Caussimon

Scénariste : Jean Renoir sur une idée d’André-Paul Antoine

Producteur : Franco London Film et Jolly Film

Les derniers articles
americain paris cinema 5
Les Classiques Voir tous

Gene Kelly et Leslie Caron dans la ville rêvée d'Un Américain à Paris

Arthur Freed, responsable des comédies musicales à la MGM, demanda un jour à Ira Gershwin l'autorisation de produire un film reprenant le titre « Un a...

10
Les Classiques Voir tous

1998 : Benigni vole la vedette à Theo Angelopoulos

Grand cinéaste qui mêlait dans de longues fresques contemplatives le passé des peuples, généralement balkaniques, et le présent de ses personnages, le...

O PULP FICTION CANNES 1994 Facebook
Les Classiques Voir tous

1994 : la révolution Tarantino déferle sur Cannes

Il y a des années où le Festival de Cannes fourmille de films attendus, et ou la Palme d’or revient pourtant à une oeuvre que personne n’espérait. C’e...