Accueil > Les classiques > Gene Kelly et Leslie Caron dans la ville rêvée d'Un Américain à Paris

Gene Kelly et Leslie Caron dans la ville rêvée d'Un Américain à Paris

  • americain paris cinema 5
  • americain paris cinema 6
  • americain paris cinema
  • américain paris cinema 4
  • americain paris cinema 2
  • americain paris cinema 1

Arthur Freed, responsable des comédies musicales à la MGM, demanda un jour à Ira Gershwin l'autorisation de produire un film reprenant le titre « Un américain à Paris », donné par son frère George à un morceau de 19 minutes inspiré par son séjour en France dans les années 1920. Cette musique au rythme endiablé se distingue notamment par la présence, inédite dans le monde symphonique, de klaxon de taxis que Gershwin avait rapportés de la ville lumière. Ira Gershwin accepta la proposition de Freed, mais à condition que les musiques utilisées dans le film soient celles de son frère, ce qui n'allait pas de soi car à l'époque il était fréquent qu'on associe la mélodie-titre d'un musicien aux œuvres d'autres compositeurs. Le film Un américain à Paris raconte les amours d'un peintre inconnu vivant une vie fauchée mais romantique dans la ville-lumière. Le scénario s'inspire en partie du personnage de Gershwin, bien qu'il ait été déjà très célèbre lors de son passage à Paris.

Impressionné par le succès des Chaussons Rouges, de Michael Powell, Freed était décidé à clore le film par un véritable ballet de près de vingt minutes. Plus typé « ballet » que Fred Astaire, Gene Kelly lui fut préféré pour cette raison. Freed et le réalisateur Vincente Minnelli demandèrent à Kelly de profiter d'un passage à Londres pour faire tourner un bout d'essai à une jeune danseuse française dont ils avaient entendu parler : Leslie Caron. « Elle n'avait pas un physique commun, et son aspect « enfance malheureuse » nous arrêta. Plus on la contemplait, plus sa beauté s'imposait... De plus, elle savait danser : notre choix se porta donc sur cette débutante de dix-sept ans » raconte Minelli dans ses mémoires. La jeune femme, de père français et de mère américaine, souffrait d'anémie en raison des privations subies pendant la guerre. Tourner aux cadences infernales régnant sur les plateaux californiens de la MGM fut pour elle une rude épreuve. Elle dut aussi y affronter une représentante du bureau de censure, outrée qu'on voie l'intégralité de ses jambes dans une scène du début du film. Le charme de Gene Kelly fut mobilisé pour amadouer la dame !

Si Georges Guétary, qui avait débuté avec Mistinguett, complète la partie française de la distribution, pas un mètre de pellicule d'Un américain à Paris ne fut tourné dans la ville lumière. Pourtant, il avait d'abord été question de tourner le ballet final au milieu des monuments de Paris. « Selon le calendrier de production, raconte Minnelli, nous aurions dû tourner en extérieurs, en plein hiver, sans garantie de bon enregistrement de la bande son. Dans ces conditions, mieux valait envisager le ballet dans une optique de peintre, avec des couleurs impressionnistes ; créer des décors stylisés de Paris en s'inspirant de toiles impressionnistes ». Particulièrement à l'aise dans cet exercice – il avait débuté au théâtre comme décorateur – Minnelli propose, sur la musique de Gershwin, un somptueux poème visuel et musical, un Paris rêvé qui est peut être le plus beau des hommages rendus par Hollywood à la ville lumière !

Publié le Lundi 24 novembre 2014.
Beatrice Billon
Leslie Caron, Georges Guetary, Mistinguett, Hollywood, Lieu de tournage, Lieux de tournage, Tournage, Adresse, Adresse de tournage, Gene Kelly, Fred Astaire, Vincente Minnelli, George Gershwin, Ira Gershwin, Un américain à Paris, Paris, Cinéma, Arthur Freed, Chaussons rouges, Michael Powell
Le film
Affiche Americain

UN AMÉRICAIN À PARIS

de Vincente Minnelli

1951

Avec : Gene Kelly, Leslie Caron, Georges Guetary, Oscar Levant, Nina Foch

Scénariste : Alan Jay Lerner d'après les compositions de George Gershwin

Producteur : Arthur Freed

Distribution : Ciné Sorbonne

Les derniers articles
Images W1400
Les Classiques Voir tous

Mauvaise graine : quand Billy Wilder engage Danielle Darrieux à Paris

Unique film jamais tourné en France par Billy Wilder, Mauvaise graine est un témoignage passionnant des premiers pas d’un cinéaste appelé à devenir l’...

Guichet Article
Les Classiques Voir tous

Christine Pascal, pourchassée sous l’occupation dans Les Guichets du Louvre

Pendant sa courte vie, Christine Pascal eut le temps d’être une grande actrice et, plus encore, une réalisatrice de talent dont le film le plus célèbr...

Emmanuelle Riva Site Paris Fait Son Cinema
Les Classiques Voir tous

Le gros coup, beau film oublié avec Emmanuelle Riva

Jean Valère, réalisateur injustement méconnu, a souvent tourné avec de grandes actrices : Jean Seberg, Marina Vlady, Micheline Presle, Monica Vitti. <...