Accueil > Les classiques > Deneuve chez les diamantaires dans Place Vendôme

Deneuve chez les diamantaires dans Place Vendôme

  • Place Vendome Deneuve 590

La Place Vendôme, due à Jules Hardoin-Mansart, petit-neveu de l'architecte de Versailles, est un des lieux les plus prestigieux de Paris, réputé pour ses joalliers.

C'est fort logiquement que Nicole Garcia, grande actrice convertie à la réalisation, y situe l'action de Place Vendôme, un drame policier et sentimental qui a pour cadre le monde des bijoutiers, et pour héroïne une femme dépressive incarnée par Catherine Deneuve, minée par l'alcool et des drames de jeunesse.

L'histoire n'est pourtant pas celle d'une descente aux enfers, mais celle de la reconstruction d'un personnage.
Après le suicide de son mari (Bernard Fresson), bijoutier prestigieux, l'héroïne va tenter de se remettre à flot financièrement et se retrouver confrontée au personnage louche qui avait été à l'origine de ses ennuis vingt ans plus tôt (Jacques Dutronc).
Ses aventures la placeront face à un amant encore plus décalé, en la personne de Jean-Pierre Bacri. D'ailleurs, fidèle à son personnage d'anti-héros, celui-ci n'hésitera pas à déclarer quelques années plus tard qu'il s'est ennuyé dans ce rôle trop flatteur !

Ce film illustre toute la capacité de Catherine Deneuve à combiner une apparente fragilité et une certaine force intérieure, comme l'explique, ravie, la réalisatrice qui avait pensé à la star française dès le lancement du projet :

« Elle garde une sorte de grandeur qui n'appartient qu'à elle. Elle ne tombe jamais dans le pathos »

Deneuve obtiendra un Lion d'Argent à Venise pour ce rôle, mais il faut aussi souligner la brillante prestation d'Emmanuelle Seigner, superbe et engagée comme son ainée dans un rôle ambigu entre stoïcisme et fragilité, qui contribuera fortement à son statut d'actrice.
Le scénario est cosigné de Nicole Garcia et de Jacques Fieschi, l'un des auteurs favoris de Claude Sautet, tandis que la photographie de Laurent Daillant contribue à donner à ce film sa personnalité, une certaine froideur qui sied bien à l'univers des diamantaires.

Terminons par cette étonnante trouvaille qui mérite de figurer dans les annales du placement de produit, le personnage de Deneuve qui a cessé de boire puise des forces nouvelles... en mangeant des biscuits Figolu !

Par Antoine Sire

---------------------

Connaissez-vous La Box Fait Son Cinéma ? Découvrez-la ici

Footer Article 640

Publié le Mercredi 24 août 2016.
Aurelie Bareaud
Le film
Place Vendome

Place Vendôme

de Nicole Garcia

1998

Avec : Catherine Deneuve, Jacques Dutronc, Jean-Pierre Bacri, Emmanuelle Seigner, François Berléand, Bernard Fresson...

Scénariste : Nicole Garcia et Jacques Fieschi

Producteur : Alain Sarde

Les derniers articles
721175d5e9eee0e16fb873b881f77ddc
Les Classiques Voir tous

1981 : Consécration pour Andrzej Wajda, un cinéaste qui doit beaucoup à Cannes

En 1981, le Festival a lieu alors que François Mitterrand vient d’être élu Président de la République et le journaliste Yves Mourousi, qui présente la...

Stalker Closing Image
Les Classiques Voir tous

1980 : Stalker, projeté et récompensé à la barbe des soviétiques.

Stalker, d’Andreï Tarkovski, est aujourd’hui considéré comme un film important de l’histoire du cinéma. Malgré sa longueur, malgré le peu d’action vis...

B0d2c6d0d1e98ef78c8810dc89d1e442
Les Classiques Voir tous

1979, Apocalypse Now parachève le triomphe du Nouvel Hollywood

Le tournage d’Apocalypse Now, c’est d’abord un Francis Ford Coppola qui comme toute son équipe a failli sombrer dans la folie. L’aventure dans la jung...