Accueil > Les classiques > Brigitte Bardot danse à Pigalle dans Cette sacrée gamine.

Brigitte Bardot danse à Pigalle dans Cette sacrée gamine.

  • bardot  sacree gamine 1
  • bardot sacree gamine 2
  • bardot sacree gamine 3

Entre 1956 et 1961, Brigitte Bardot tourna quatre films de pur divertissement avec Michel Boisrond. Le premier d'entre eux, Cette sacrée gamine (sous-titré « Mam'zelle Pigalle ») marque une véritable étape dans l'histoire du cinéma français. Son scénario est co-écrit par le mari de la vedette féminine, Roger Vadim, qui réalisera bientôt avec elle Et dieu créa la femme. Mais, surtout, autour de Bardot, une extraordinaire brochette d'acteurs comiques qui feront pendant trente ans les beaux jours du cinéma français : Jean Poiret et Michel Serrault réunis pour la première fois (dans des rôles de policiers), ainsi que Darry Cowl et Jean Lefebvre, eux aussi en début de carrière. L'argument du film n'est pas épais : Bardot est la fille du propriétaire d'un cabaret de Pigalle (Bernard Lancret). Injustement inquiété pour une affaire de fausse monnaie, il confie la demoiselle à la garde de son meilleur ami, chanteur dans son spectacle (Jean Bretonnière). Fiancé à une jeune femme charmante (Françoise Fabian), celui-ci ne se doute pas que la jeune fille, élevée dans les meilleurs pensionnats, est une fieffée coquine qui déclenche moult catastrophes sur son passage et se promène volontiers en tenue légère. Seul acteur oublié du film, le premier rôle masculin Jean Bretonnière fit une jolie carrière au cinéma dans les années 1950. Mais il disparut ensuite des écrans, trouvant refuge dans des tournées théâtrales qu'il animait avec sa compagne Geneviève Kervine, et se consacrant l'été à la direction d'un camping qu'il possédait dans l'Hérault. On imagine que les vacanciers devaient se régaler à l'entendre raconter les souvenirs du temps où il occupait le haut de l'affiche avec Bardot ! Le principal intérêt de ce film, tourné aux studios de Saint-Maurice dans la Val de Marne, réside dans ses séquences musicales très colorées, que Bretonnière anime avec verve et où on peut voir Bardot danser. Elle virevolte avec une grande aisance chorégraphique sur la scène du cabaret, mais aussi dans d'étonnants numéros censés illustrer les rêves de Bretonnière. Elle exécute également une samba endiablée alors qu'elle a été embarquée au poste de police. Une sacré gamine !

Par Antoine Sire

Photos : ©rue des archives / DILTZ

Publié le Mardi 13 janvier 2015.
Beatrice Billon
Danse, Samba, Studios, Lieu de tournage, Adresse de tournage, Film, Pigalle, Mam'zelle Pigalle, Cinéma, Paris, Antoine Sire, Michel Boisrond, Michel Serrault, Jean Poiret, Cette sacrée gamine, Brigitte Bardot
Le film
Affiche Bardot Sacree Gamine

CETTE SACRÉE GAMINE (Mam'zelle Pigalle)

de Michel Boisrond

1956

Avec : Brigitte Bardot, Jean Bretonnière, Françoise Fabian, Jean Poiret, Michel Serrault, Jean Lefebvre, Bernard Lancret, Darry Cowl, Raymond Bussières

Scénariste : Roger Vadim et Michel Boisrond d'après l'oeuvre de Jean Périne

Producteur : Jacques Chalvet

Les derniers articles
10
Les Classiques Voir tous

1998 : Benigni vole la vedette à Theo Angelopoulos

Grand cinéaste qui mêlait dans de longues fresques contemplatives le passé des peuples, généralement balkaniques, et le présent de ses personnages, le...

O PULP FICTION CANNES 1994 Facebook
Les Classiques Voir tous

1994 : la révolution Tarantino déferle sur Cannes

Il y a des années où le Festival de Cannes fourmille de films attendus, et ou la Palme d’or revient pourtant à une oeuvre que personne n’espérait. C’e...

Sous Le Soleil De Satan 963728
Les Classiques Voir tous

1987 : Le poing levé de Maurice Pialat

En 1987, Maurice Pialat, grand metteur en scène au caractère notoirement difficile, va réussir par sa mauvaise humeur à transformer en scandale une