Accueil > Les classiques > Belmondo, cascadeur de choc à Paris dans Peur sur la ville

Belmondo, cascadeur de choc à Paris dans Peur sur la ville

  • peur ville 1
  • peur ville 2
  • peur ville 3

Belmondo à Paris, c'est bien sûr le voyage initiatique et mortel avec Jean Seberg dans A bout de souffle, mais c'est aussi Peur sur la ville, d'Henri Verneuil, où le grand acteur gagne ses galons de cascadeur émérite, osant tourner lui-même des scènes qui auraient effrayé la plupart des stars du cinéma américain. Ce film est un hommage visuel au Paris des années 1970, où se mêlent modernité et tradition. Le générique se déroule sur fond d'images nocturnes des boulevards de La Défense, non loin de l'immeuble de Courbevoie où la pauvre Lea Massari, terrorisée par des menaces téléphoniques, va se défenestrer. Mais les grands moments du film sont bien entendu ceux où le Commissaire Letellier, alias Belmondo, est successivement lancé à la poursuite de deux criminels. Le morceau de bravoure débute sur les toits de Paris au 6 cité d'Antin, d'où Belmondo se lance, avec L'Opéra et Montmartre en toile de fond, aux trousses d'un serial Killer à l'oeil de verre (Adalberto Maria Merli), qui vient d'assassiner Rosy Varte. La poursuite continue jusqu'aux Galeries Lafayette au milieu des mannequins. L'assassin sort puis enfourche sa moto, et Letellier saute dans la Renault 16 où l'attend son adjoint (Charles Denner). Mais un appel radio signale au commissaire que le malfrat Marcucci, qu'il file depuis deux ans, est dans les parages. Après le pont de l'Alma, la voiture des policiers fait demi-tour jusqu'à la station Auber où l'intrépide Letellier s'engouffre à la suite du bandit. Changement à Charles de Gaulle où le commissaire parvient à localiser le gangster sur des écrans de contrôle, puis ligne 6 où il s'accroche au toit de la rame 603 qui reçoit l'ordre de ne plus s'arrêter. Il profite du pont de Bir Hakeim pour courir jusqu'à la voiture où se trouve le malfrat, qu'il parvient à abattre et qui tombe sur la voie alors qu'arrive un autre métro.

En tout, Belmondo alias Letellier nous a offert 21 minutes de poursuite après deux bandits, à travers quatre arrondissements, mais l'un des deux criminels court toujours : ce sera plus tard l'occasion pour l'inépuisable commissaire de débarquer, suspendu à un hélicoptère par un câble, dans la prestigieuse Tour Avant-Seine, dans le quartier du Front de Seine en construction. La scène fut filmée un samedi et un immeuble de bureaux fut utilisé pour des raccords. En effet, aucune autorisation n'aurait été donnée si l'hélicoptère avait du survoler autre chose que le fleuve, et si les immeubles avaient été occupés. Et avant qu'Henri Verneuil puisse filmer la mémorable cascade de Belmondo, il fallut laisser passer plusieurs samedi en raison d'un vent trop fort !

Publié le Mardi 24 février 2015.
Beatrice Billon
où est tourné le film, Galeries Lafayette, Front de Seine, Charles Denner, Commissaire Letellier, Lea Massari, Rosy Varte, Film, Cinéma, 1970, cascadeur, cascade, Lieu de tournage, Adresses de tournage, adresse tournage, Paris, Henri Verneuil, Toits de Paris
Le film
Affiche Peur Sur La Ville

PEUR SUR LA VILLE

de Henri Verneuil

1974

Avec : Jean-Paul Belmondo, Charles Denner, Adalberto Maria Merli, Jean Martin, Lea Massari, Rosy Varte, Catherine Morin, Jean-François Balmer

Scénariste : Henri Verneuil, Jean Laborde et Francis Veber

Distribution : A.M.L.F.

Les derniers articles
americain paris cinema 5
Les Classiques Voir tous

Gene Kelly et Leslie Caron dans la ville rêvée d'Un Américain à Paris

Arthur Freed, responsable des comédies musicales à la MGM, demanda un jour à Ira Gershwin l'autorisation de produire un film reprenant le titre « Un a...

10
Les Classiques Voir tous

1998 : Benigni vole la vedette à Theo Angelopoulos

Grand cinéaste qui mêlait dans de longues fresques contemplatives le passé des peuples, généralement balkaniques, et le présent de ses personnages, le...

O PULP FICTION CANNES 1994 Facebook
Les Classiques Voir tous

1994 : la révolution Tarantino déferle sur Cannes

Il y a des années où le Festival de Cannes fourmille de films attendus, et ou la Palme d’or revient pourtant à une oeuvre que personne n’espérait. C’e...