Accueil > Les classiques > Audrey Hepburn et Cary Grant, réunis à Paris dans Charade.

Audrey Hepburn et Cary Grant, réunis à Paris dans Charade.

  • charade paris cinema 1
  • charade paris cinema 2
  • charade paris cinema 4
  • charade paris cinema 3

Mon premier est le jardin des Champs-Elysées avec son théatre de Guignol, mon deuxième les berges de la Seine, mon troisième un bateau-mouche, mon quatrième l'immeuble de l'UNESCO, mon cinquième les colonnades du Palais-Royal, mon sixième la Comédie Française, mon septième la Place de la Concorde et mon tout est Charade, élégant film à suspense de Stanley Donen, qui constitue aussi le troisième épisode des aventures d'Audrey Hepburn à Paris, après Drôle de frimousse (dont nous vous avions parlé ici) et Ariane, et avant Deux têtes folles et Comment voler un million de Dollars. Peu de films en couleurs montrent aussi complètement le Paris du début des années 60, y compris ses toits avec la célèbre bagarre au sommet du siège de l'American Express. Ce film comporte quand même une bizarrerie : la station Saint-Jacques, semi-aérienne, est ici entièrement enterrée, et elle permet dans le film de rejoindre Palais-Royal sans changement, ce qui est naturellement impossible dans la réalité. En réalité, les scènes de métro furent filmées à la station Varenne. Parmi les lieux rarement vus au cinéma, le mythique marché aux timbres de l'avenue Gabriel, qui existe depuis 1887 et est ouvert tous les jeudis, samedis, dimanches et jours fériés. La philatélie, en effet, joue un rôle-clé dans l'intrigue !

Dans Charade, la jeune femme interprétée par Audrey Hepburn, revenant de Megève, a décidé de divorcer mais retrouve son appartement saccagé et apprend la mort de son mari. Elle apprend aussi que celui-ci a volé pendant la guerre 250 000 dollars, et découvre qu'elle est poursuivie par ses anciens complices, convaincus qu'elle sait ou est caché le magot. Elle compte sur la protection de Cary Grant, quelle a rencontré à Megève et dont le personnage va s'avérer plein de mystères. Presque sexagénaire mais toujours fringant, il se proclame "ministre des loisirs" de la jeune femme, et n'hésite pas à enjamber des balcons en hauteur pour quitter discrètement un appartement. Grant contribue à donner à ce film une ambiance à la Hitchcock, en plus détendu mais pas moins violent. Il ne cesse de mentir à Audrey Hepburn, sauf pendant leurs promenades romantiques, lorsqu'il lui dit qu'elle est adorable... "Tout ce que je veux pour Noël, c'est un autre film avec Audrey Hepburn", déclarera l'acteur après le tournage de Charade. En fait, il ne tournera plus que deux films mineurs après celui-ci, et prendra sagement sa retraite, sans être jamais sorti des rôles de séducteur !

Peu d'acteurs français dans la distribution de Charade, riche en grands comédiens américains, mais une prestation à ne pas manquer, celle de Jacques Marin en inspecteur franchouillard. Marin, décédé en 2001 à l'âge de 82 ans, fit une très belle carrière enrichie par de nombreux rôles dans des films américains. En effet, tout en ayant un visage de français moyen de carte postale, il était marié à une anglaise et parlait donc parfaitement la langue de Shakespeare, une qualité appréciée des réalisateurs anglo-saxons. L'auteur de l'histoire dont est tiré Charade, Marc Behm, était pour sa part un écrivain américain qui habitait en France depuis la fin de son service militaire !

Par Antoine Sire

Publié le Mardi 11 novembre 2014.
Beatrice Billon
Cinéma, Paris, 75008, Cary Grant, Audrey Hepburn, Stanley Donen, Charade, Place de la Concorde, Comédie Française, Palais-Royal, Le siège de l’UNESCO, UNESCO, Berges de Seine, Le théâtre Vrai Guignolet, Champs-Elysées, Deux têtes folles, Drôle de frimousse, avenue Gabriel, Saint Jacques, Lieux de tournage, Tournage, Adresse de tournage, Lieu de tournage, Philatélie, Jacques Marin, Marc Behm

Marché aux Timbres

avenue Gabriel 75008 Paris

Le film
Affiche Charade

CHARADE

de Stanley Donen

1963

Avec : Audrey Hepburn, Cary Grant, Walter Matthau, George Kennedy, James Coburn, Ned Glass, Jacques Marin

Scénariste : Peter Stone d'après une histoire de Marc Behm

Producteur : Stanley Donen

Les derniers articles
721175d5e9eee0e16fb873b881f77ddc
Les Classiques Voir tous

1981 : Consécration pour Andrzej Wajda, un cinéaste qui doit beaucoup à Cannes

En 1981, le Festival a lieu alors que François Mitterrand vient d’être élu Président de la République et le journaliste Yves Mourousi, qui présente la...

Stalker Closing Image
Les Classiques Voir tous

1980 : Stalker, projeté et récompensé à la barbe des soviétiques.

Stalker, d’Andreï Tarkovski, est aujourd’hui considéré comme un film important de l’histoire du cinéma. Malgré sa longueur, malgré le peu d’action vis...

B0d2c6d0d1e98ef78c8810dc89d1e442
Les Classiques Voir tous

1979, Apocalypse Now parachève le triomphe du Nouvel Hollywood

Le tournage d’Apocalypse Now, c’est d’abord un Francis Ford Coppola qui comme toute son équipe a failli sombrer dans la folie. L’aventure dans la jung...