Accueil > Autour du cinéma > Musique > La musique des films de Xavier Dolan

La musique des films de Xavier Dolan

  • 149

A seulement 29 ans, et déjà 6 films à son actif, sans compter The Death and Life of John F. Donovan dont la sortie est prévue pour 2017, Xavier Dolan se présente comme la nouvelle voix d’un nouveau cinéma délicat et lyrique.

S’il est peut-être encore très tôt pour déterminer l’esthétique qui domine son œuvre (tant le réalisateur s’illustre dans une mise en scène complexe et riche en effets visuels), on sent en Xavier Dolan une inclinaison marquée pour la musique, offrant à ses films des atmosphères riches et éclectiques.

De Bach à Céline Dion, Paris Fait Son Cinéma vous propose un florilège des musiques de bandes originales des films du québécois.

 

J’ai tué ma mère

Crystal Castles - tell me what to swallow

La musique planante du duo torontois accompagne un ralenti, effet cher à Xavier Dolan, dans une scène de danse onirique sombre  . 

Vive La Fête – Noir Désir

L’électro pop acidulée du groupe belge Vive La fête aurait définitivement pu sombrer dans l’oubli… Mais c’était sans compter sur cette scène d’amour et de peinture en accéléré, cette fois.

Les amours imaginaires

Bang Bang – Dalida

La voix puissante de Dalida accompagne les préparatifs des deux héros, ou concurrents, dans cette scène qu’on pourrait assimiler aux préparatifs d’un duel à mort.

The Knife - Pass This On

« C’est vrai que ta robe est légèrement achronique ». Alors qu’il s’exprime en ces termes, Dolan n’hésite pas accompagner cette scène de fête classique d’ un morceau électrisant du groupe expérimental suédois The Knife.

Cello Suite No. 1 in G - Johann Sebastian Bach

Une scène d’étreinte en plan rapproché éclairée au néon bleu sur fond de chef-d’œuvre de la musique baroque ? Rien de plus logique pour Xavier Dolan, ici à l’apogée du lyrisme cinématographique.

Isabelle Pierre – Le temps est bon

Comme il en a l’habitude, le réalisateur nous fait redécouvrir un air oublié et dont la légèreté nous donne envie de l’écouter encore et encore !

Indochine - Troisième Sexe

Moment de retrouvailles mémorable sur un fond de musique eighties.

 

Laurence Anyways

The Cure – Funeral Party

Un son New Wave dans un audacieux décalage pour cette scène de boîte de nuit.

Beethoven - Symphony No. 5 In C minor

Des images métaphoriques auxquelles la musique du prodige confère une dimension épique.

Headman - Moisture (headman club mix)

« C’est une révolte ? Non Sire, c’est une révolution ». Première apparition de Laurence sous les traits d’une femme au lycée dans lequel il travaille. Le rythme du morceau accompagne sa détermination.

Moderat - A New Error

Touchantes retrouvailles sur fond d’électro allemande.

 

Mommy

Céline Dion - On ne change pas

Xavier Dolan confirme son amour pour la chanteuse québécoise en citant pour la deuxième fois le même morceau (déjà présent dans Laurence Anyways).

Oasis - Wonderwall

Le réalisateur n’hésite pas à utiliser un des plus grands classiques de la musique de la décennie 1990 pour accompagner la scène du skateboard, centrale dans le film.

Lana Del Ray – Born to die

Une fin percutante qui nous laisse présager le pire, un mauvais pressentiment qu’accompagne tragiquement la voix suave de Lana Del ray.

 

Juste la fin du monde

Home is where it hurts – Camille 

Un morceau délibérément sélectionné pour ses paroles anxiogènes qui laissent présager le début d’un tourbillon émotionnel. 

I miss you – Blink-182

Un peu de punk-rock pour accompagner Léa Seydoux et illustrer son personnage aux allures d’adolescente incomprise.

Dragostea Din Tei – O-Zone

Choix qui pourrait  paraître étonnant, mais qui illustre le talent de Xavier Dolan à faire concilier images de cinéma d’auteur et tube de l’été. 

 

---------------------

Connaissez-vous La Box Fait Son Cinéma ? Découvrez-la ici

Footer Article 640

Publié le Vendredi 21 avril 2017.
Stephie Ngo
Les derniers articles
Blade 590
Musique Voir tous

Blade Runner fait son ciné-concert au Palais des Congrès

C’est un film qui a fait date dans l’histoire de la science-fiction au cinéma. Sorti sur les écrans en 1982, Blade Runner de Ridley Scott est aujourd’...

Feu 590
Musique Voir tous

Harry Potter et la Coupe de feu fait son ciné-concert

C’est désormais une tradition annuelle. Chaque année, la période des fêtes est marquée par un ciné-concert Harry Potter. Depuis 2016 et l’événement

Funny 590
Musique Voir tous

Funny Girl va faire swinguer le théâtre Marigny

C’est l’une des comédies musicales les plus emblématiques de Broadway. Funny Girl, c’est l’adaptation romancée de la biographie de la chanteuse et act...