Accueil > Autour du cinéma > Musique > La B.O. du film Blues Brothers

La B.O. du film Blues Brothers

  • Blues Brothers Belushi Aykroyd Soundtrack Soul Chicago Aretha Franklin

1980, alors que l’humanité pirouette sur les Bee Gees, deux hommes partent en mission pour le Seigneur et remettent le blues et la soul sur le devant de la scène grâce aux Blues Brothers dont ils sont les deux personnages centraux.

Les deux hommes en question sont Dan Aykroyd et John Belushi, débutants en comédie avec la troupe d’improvisateurs de Chicago "The Second City" dans les années 70. John Belushi s’y fait d’ailleurs remarquer pour son imitation réussie de Joe Cocker

Les deux seront ensuite parmi les membres originaux de l’équipe du Saturday Night Live sur NBC ; ils inventent leurs personnages Elwood et Jake Blues en 1976 pour chauffer le plateau mais c’est Howard Shore qui leur suggère le nom de Blues Brothers. Plus tard ils se trouvent un créneau régulier dans l’émission avec leurs musiciens, forts de leurs interprétations décalées et stoïques (jusqu’à ce qu’ils dansent) de standards de blues. Ce qui marche aussi, c’est leur adoption des mêmes costumes, Wayfarer et chapeaux noirs inspirés de John Lee Hooker alors que leurs gabarits diffèrent nettement. Leur premier album de reprises Briefcase Full of Blues (1978) est un succès qui leur ouvre les portes d’Hollywood.

 

Le film Blues Brothers réalisé par John Landis en 1980 a coûté 30 millions de dollars, somme folle à l’époque. Dan Aykroyd s’est occupé tout seul du scénario que le réalisateur a du remanier. En effet, Aykroyd lui avait rendu visite avec un monstre de 300 pages qu’il avait présenté sous la couverture d’un annuaire téléphonique.

L’entourage du réalisateur, des musiciens de la maison de disques Stax Records, du petit monde du Saturday Night Live et le succès populaire des sketches des Blues Brothers… Tout cela autorise l’impossible au scénario : faire jouer et chanter de nombreuses icônes du blues et de la soul US, en plus de proposer des reprises faites par Aykroyd/Belushi et leur groupe (ce qui composera le disque de la bande sonore).

Le film rassemble une belle brochette d’acteurs ou personnalités : l’ex-mannequin Twiggy, Carrie Fisher, Charles Napier, John Candy, Frank Oz le marionnettiste des Puppet Show et interprète de Yoda dans Star Wars, et Henry Gibson qui joue son propre rôle dans Hamburger Film Sandwich, un autre film (à voir) de John Landis.


Le film propose d’abord une avalanche-hommage de grands titres faisant office de fond sonore : on y entend par exemple Let The Good Times Roll de Louis Jordan "le roi du juke box", un des premiers noirs reconnu aux Etats Unis pour sa musique. Mais aussi Soothe Me et Hold on I’m Comin par Sam & Dave, duo qui passe son temps à se mettre sur la figure en coulisses dans les années 70 avant de se séparer définitivement en 1981. Soothe Me est un morceau originalement composé par Isaac Hayes, Sam Cooke et David Porter. Ce dernier a écrit des chansons pour les plus grands : Tom Jones, ZZ Top, Eminem, ou encore Céline Dion.  

Quelques classiques de Delta blues plus tard (Elmore James, Fenton Robinson…), venons-en à la performance des Blues Brothers et des célébrités qui apparaissent auprès d’eux. 

 

Défilent alors : Aretha Franklin en tenancière de diner qui redonne du Think et le sourire, James Brown en révérend excentrique qui chante le standard de gospel The Old Landmark, Ray Charles en duo avec Jake Blues sur Shake a Tail Feather, John Lee Hooker chantant Boom Boom dans les rues… Ainsi qu’un fringant dinosaure du jazz, Cab Calloway, qui livre son titre de 1931 Minnie the Moocher. A sa mort en 94, Bill Clinton dira en référence à une de ses chansons : "The King Hi de Ho is dead. Long live the Hi de Ho!"  

Cab Calloway a inspiré le mouvement zazou des francophones incarné par Johnny Hess (ex partenaire de Charles Trenet dans le duo Charles et Johnny), auteur de Je Suis Swing en 1938.

Les reprises de Belushi et Aykroyd sont distillées tout le long du film. On retrouve entre autres leurs versions de She Caught the Katy de Taj Mahal, Gimme some lovin de Steve Winwood (ancien membre du Spencer Davis Group et Blindfaith), Rawhide de Dimitri Tiomkin, Sweet Home Chicago de Robert Johnson, et bien sûr la reprise de Solomon Burke Everybody Needs Somebody. Le tout est couronné par le grand final Jailhouse Rock où réapparaissent tous les participants du film. 


Qui sont les Blues Brothers ?

Steve Cropper (guitare) : collaborait avec Otis Redding pour ses chansons chez Stax Records et membre de Booker T. and the MG’s, grand groupe de soul instrumental des années 60.

Donald "Duck" Dunn : bassiste chez Booker T. and the MG’s, a travaillé chez Stax auprès de Wilson Pickett et Otis Redding, a contribué à la création des chansons Respect et Sittin’ on the Dock of the Bay.

Murphy Dunne : pianiste dans le film puis acteur dans des navets.

Willie Hall (batterie) : a travaillé pour Stax, Isaac Hayes et a participé à l’enregistrement de la BO de Shaft.

Tom Malone (trombone) : a joué avec Frank Zappa dans les années 70, a enregistré avec The Band, est apparu dans The Last Waltz.

Lou Marini (saxophone) : a joué avec Zappa en 77 pour le concert Zappa in New York, Steely Dan, Aerosmith, Claude Nougaro.

Matt Murphy : guitariste blues qui a enregistré et joué sur scène avec Ike Turner, Muddy Waters, Etta James… Dans le film il joue le mari d’Aretha Franklin.

Alan Rubin (trompette) : "Mr Fabulous" dans le film, il a joué avec Sinatra, Zappa, Duke Ellington, Paul Simon, les Stones, Dr John… (à croire qu’il y a très peu de musiciens sur section cuivres sur Terre).

Blues Brothers Movie Film John Landis Belushi Aykroyd James Brown

Le film traverse les décennies avec tranquillité, comme le montre l’anecdote suivante.

Le but des Blues Brothers après la sortie de prison de Jake Blues est de sauver l’orphelinat où ils ont grandi. Emmenés par la Bluesmobile vers la rédemption, ils doivent récolter honnêtement la somme de 5000$ en faisant une tournée de concerts. En 2010, le Vatican reconnaît l’entreprise divine des frères Blues à travers un papier publié par L’Osservatore Romano et l’élève au rang de film "catholique". 

---------------------

Connaissez-vous La Box Fait Son Cinéma? Découvrez-la ici

Footer Article 640

Publié le Dimanche 10 avril 2016.
Marie Moussié
Les derniers articles
Potter 2
Musique Voir tous

Harry Potter en ciné-concert pour Noël

Pour les fêtes, embarquez pour Poudlard ! Après le premier épisode de la saga l’an passé, le deuxième film de la série des aventures du petit sorcier ...

Yared Site
Musique Voir tous

Gabriel Yared s'invite à la Philharmonie

Le célèbre compositeur de musique, auteur des bandes originales de L’Amant ou du Patient Anglais, sera à l’honneur du Week-end des Musiques à l’image,...

Easyrider Dennis Hopper Peter Fonda Bo Soundtrack Musique Nicholson
Musique Voir tous

La B.O. d'Easy Rider de Dennis Hopper et Peter Fonda

Festival de Cannes 1969. Easy Rider, le road movie peu coûteux des acteurs Dennis Hopper et Peter Fonda, remporte le prix de la première oeuvre. Si Ho...