Accueil > Autour du cinéma > Musique > La B.O. d'Ascenseur pour l'Echafaud par Miles Davis

La B.O. d'Ascenseur pour l'Echafaud par Miles Davis

  • Ascenseur echafaud jeanne moreau BO

A tout juste 25 ans en 1958, Louis Malle s’essaye au film noir avec Ascenseur pour l’Echafaud inspiré du roman éponyme de Noël Calef.  Ce dernier a écrit une vingtaine de romans, dont quelques policiers. La maturité précoce de l’oeuvre de Malle est remarquable, et le choix de l’assistance de Roger Nimier pour l’écriture du scénario et des dialogues y contribue.

Le chef de file des Hussards est mal vu à tort, mais son art de la phrase courte et ses descriptions aiguisées serviront aussi Antonioni pour I Vinti, Siodmak pour L’Affaire Nina B, Becker et Astruc. 

C’est peut être cette maturité qui l’a aussi poussé à s’adresser à Miles Davis pour composer la musique de son film. Louis Malle s’intéresse de près au jazz, et à la fin des années 50 cette musique et le cinéma ont tendance à se voir accordés : comme chez Otto Preminger, qui travailla avec Duke Ellington pour Anatomy of Murder (1959), ou plus tôt avec Sinatra jouant un musicien toxicomane dans L’Homme au Bras d’Or (1955).

A la fin de la décennie, Miles Davis doit confronter les problèmes de drogue de John Coltrane et Philly Joe Jones, le forçant à les congédier puis dissoudre la formation. Avec la sortie de son album Miles Ahead, Davis obtient le statut de star mondiale du jazz et se trouve invité à jouer en France, là où il rencontre Louis Malle.

Ce dernier se montre un peu pressant et organise une séance d’enregistrement au studio du poste Parisien (avenue des Champs Elysées) dans la nuit du 4 au 5 décembre 1957, où la principale interprète du film Jeanne Moreau accueille les musiciens : Barney Wilen (saxophone ténor), René Urtreger (piano), Pierre Michelot (contrebasse) et Kenny Clarke (batterie). 

Miles Davis Musique Jazz Ascenseur Echafaud Kind Blue Jeanne Moreau Louis Malle Roger Nimier Film France Paris

Quelques jours plus tôt, Miles Davis a vu le film sans son. Il entre dans le studio avec quelques idées ignorées de ses musiciens, qui n’ont alors que de petites consignes du réalisateur. En trois heures, ils enregistrent une cinquantaine de minutes de musique visant à saisir l’ambiance du film. Le jazz est utilisé comme décor nocturne : Miles Davis a l’idée de faire jouer ses musiciens dans un vieil immeuble lugubre, pour l’inspiration.

Et la bande sonore devint plus connue que le film lui même ; on parle d’un "grand film de Miles Davis", ou plus précisément d’un film de "Louis Miles". Ascenseur pour l’Echafaud remporte le convoité Prix Louis-Delluc en 1957, et le Grand Prix du disque de l’Académie Charles-Cros pour sa musique.

Grâce à la critique française et l’opinion de connaisseurs du jazz comme Boris Vian, Miles Davis voit accroître sa renommée en Europe. Le processus de composition de la musique d’Ascenseur pour l’Echafaud semble même annoncer le chemin emprunté pour Kind of Blue, son grand succès de 1959. 

---------------------

Connaissez-vous La Box Fait Son Cinéma? Découvrez-la ici

Footer Article 640

Publié le Jeudi 17 mars 2016.
Marie Moussié
Les derniers articles
Article Mamma Mia
Musique Voir tous

Le ciné karaoké débarque au Grand Rex !

À partir du 7 septembre, les comédies musicales les plus populaires reviennent au cinéma avec une version karaoké interactive. Mamma Mia! lancera les ...

Vinyle Les Dents De La Mer
Musique Voir tous

Les Dents de la mer fête ses 42 ans en vinyle

Si l’on parle de panique et de mer, on va tout de suite penser à la musique du film de Steven SpielbergLes Dents de la Mer. « Tatatata tatatata tata...

Maxresdefaultj
Musique Voir tous

Grease, le musical au Théâtre du Mogador

Du 17 septembre 2017 au 8 juillet 2018, déhanchez-vous sur les airs de Summer Nights ou encore de You’re The One That I Want, car Grease, la comédie m...