Accueil > Autour du cinéma > Musique > Almodovar et Dolan, lauréats de Cannes Soundtrack

Almodovar et Dolan, lauréats de Cannes Soundtrack

  • Douleur 590

Cette année, le roi incontesté de la Croisette se nommait Bong Joon-ho. Reparti avec une Palme d’or décernée à l’unanimité par le jury présidé par Alejandro Gonzalez Inarritu, le cinéaste coréen a déjà séduit près de 1 million de spectateurs français avec son Parasite. Un beau score pour un réalisateur qui, en l’espace de quelques films (Memories of Murder, The Host, Okja…), s’est imposé comme l’un des meilleurs auteurs de sa génération. Si Bong Joon-ho est parti avec la récompense suprême, ses différents concurrents n’ont pas démérité. Ses collègues féminines ont notamment brillé au palmarès, que ce soit Mati Diop avec son Grand Prix pour Atlantique ou Céline Sciamma, lauréate du prix de la mise en scène pour Portrait de la jeune fille en feu. Chez les hommes, les (autres) heureux élus se nommaient Kleber Mendonça Filho, Ladj Ly ou encore les frères Dardenne. Quid de Pedro Almodovar et Xavier Dolan, deux cinéastes habitués de la Croisette ? S’ils ne furent pas personnellement décorés par le jury de la sélection officielle (sauf si l’on relève le prix d’interprétation masculine pour Antonio Banderas, star de Douleur et Gloire d’Almodovar), ils ont toutefois eu les honneurs du panel de journalistes chargés de l’attribution du prix Cannes Soundtrack, qui récompense depuis plusieurs années les auteurs de musiques de films. 

Le prix Cannes Soundtrack 2019 a donc été décerné à Alberto Iglesias pour sa partition musicale dans le film Douleur et Gloire de Pedro Almodovar (photo). Fidèle collaborateur du cinéaste madrilène, le compositeur espagnol travaille conjointement avec ce dernier depuis plus de vingt ans. Leur collaboration a débuté en 1995 avec La Fleur de mon secret et depuis les deux hommes n’ont cessé d’accorder leurs talents sur tous les films du réalisateur de Tout sur ma mère. En Espagne, Alberto Iglesias est peut-être le compositeur de musiques de films à être le plus connu du public, puisque travaillant également avec d’autres cinéastes ibères tels qu’Iciar Bollain, Julio Medem ou encore Bigas Luna. Lauréat d’une dizaine de Goyas au cours de sa carrière (l’équivalent des Césars en Espagne), le musicien a même été nommé aux Oscars en 2005 pour sa bande originale sur le film The Constant Gardener du Brésilien Fernando Mereilles. Alberto Iglesias ? Plus qu’un simple compositeur pour le cinéma espagnol, c’est avant tout un véritable artiste international !

Mention spéciale à Jean-Michel Blais

Mais Alberto Iglesias n’est pas le seul musicien à avoir séduit le jury de Cannes Soundtrack. En effet, le pianiste montréalais Jean-Michel Blais, auteur de la bande originale du film Matthias et Maxime de Xavier Dolan, s’est vu décerner un disque d’or d’honneur. Une belle récompense remise par Vincent Doerr, qui n’est autre que le fondateur du prix Cannes Soundtrack. Contrairement à Alberto Iglesias qui est avant tout connu pour son travail comme compositeur pour le septième art, Jean-Michel Blais n’avait jusqu’à présent jamais collaboré avec des réalisateurs de cinéma. Influencé aussi bien par les musiques de Frédéric Chopin, Radiohead ou Philip Glass, le musicien québécois a surtout procédé par improvisations sur le film de Xavier Dolan. À noter que les musiques étaient directement composées en studio. Jean-Michel Blais improvisait à l’oreille des mélodies au piano, que le cinéaste de Juste la fin du monde faisait ensuite jouer sur le plateau, pendant le tournage des différentes prises. Xavier Dolan / Jean-Michel Blais, un futur grand tandem réalisateur / compositeur ? Le chemin semble bien emprunté.

Il s’agit de la huitième édition de Cannes Soundtrack, distinction née en marge du festival en 2012. Avant Alberto Iglesias, d’autres illustres compositeurs ont été les lauréats de ce prix désormais très convoité. De Mark Snow (Vous n’avez encore rien vu d’Alain Resnais, 2012) à Zveri l’an passé (L'Eté de Kirill Serebrennikov, 2018) en passant par Howard Shore (Maps to the Stars de David Cronenberg, 2014) ou Cliff Martinez (The Neon Demon, 2016), la liste est aussi variée que prestigieuse. La barre est haute pour les musiciens des prochaines éditions !

Plus d'informations sur l'événement : ICI

Crédit photo : El Deseo - Manolo Pavon

Publié le Vendredi 28 juin 2019.
Antoine Le Fur
Les derniers articles
Funny 590
Musique Voir tous

Funny Girl va faire swinguer le théâtre Marigny

C’est l’une des comédies musicales les plus emblématiques de Broadway. Funny Girl, c’est l’adaptation romancée de la biographie de la chanteuse et act...

Legrand 590
Musique Voir tous

Les musiques de Michel Legrand enchantent le Théâtre de Poche

Non, Michel Legrand n’est pas mort. Il est même plus que jamais vivant grâce au spectacle Michel For Ever, qui se tient depuis le 25 mai et jusqu’au 1...

Sacem 590
Musique Voir tous

Cannes, le festival des compositeurs

Chaque année, la Croisette devient le point névralgique pour les acteurs, réalisateurs, producteurs et toutes les autres professions liées au monde du...