Accueil > Autour du cinéma > Mode > Les Minions envahissent la boutique Colette

Les Minions envahissent la boutique Colette

  • m1
  • m2
  • m3
  • m4
  • m5

A l’occasion de la sortie très attendue du film Les Minions, la célèbre boutique parisienne Colette lance une collection capsule éphémère "Minions Bello Yellow" en collaboration avec plusieurs designers, sous l’égide d’ Universal Pictures et Illumination, propriétaires de la franchise. Funky et expressive à l’image des petits monstres jaunes, cette gamme éphémère propose notamment des T-shirts imaginés par Giles Deacon, SJYP, et Criminal Damage, des salopettes en jeans comme leur uniforme par SJYP, des robes fourreau créés par Giles Deacon, des bijoux avec des colliers en plexiglass designés par Tatty Devine, des serre-tête pompom dessinés par Piers Atkinson, les escarpins "Malory" de Rupert Sandersan revisités spécialement par son créateur et même des tongs Havaianas revisitées pour l’évènement ! De 3€ la boite de Pez à 1865€ la robe fourreau, en passant par la paire d’Havaianas à 26€, la gamme est accessible à toutes les bourses pour  ajouter facilement un peu plus de gaité à votre été.

Boutique en ligne ici 

Publié le Mercredi 8 juillet 2015.
Beatrice Billon
Illumination, Universal Pictures, Colette, Minions, moi, moche et méchant, Criminal damage, Despicable me, où acheter minions, boutique, Film, Cinéma, Paris, Havaianas, Rupert Sandersan, Piers Atkinson, Tatty Devine, SJYP, Giles Deacon, 75001

Colette

213 rue Saint-Honoré 75001 Paris

Les derniers articles
Look Brigitte Bardot Dieu Crea Femme

Le look de Brigitte Bardot dans Et Dieu créa... la Femme

En 1956 sortait Et Dieu créa... la Femme de Roger Vadim, le film qui propulsa Brigitte Bardot au rang de sex symbol et de star internationale. Juliett...

lunettes 5

Les lunettes de soleil mythiques du cinéma

Bien plus qu’un simple accessoire, certaines lunettes de soleil restent autant dans nos souvenirs que les héros des histoires du 7ème art qui les port...

Annie Hall 3

Le look de Diane Keaton dans Annie Hall

Annie Hall est un pur concentré de Woody Allen : névroses, humour juif, obsession pour Kafka, la mort, le sexe, la vacuité de l’existence… Le réalisat...