Accueil > Autour du cinéma > Métiers > Digital District, la crème des effets spéciaux

Digital District, la crème des effets spéciaux

  • Digital 590

A l’occasion du Paris Images Digital Summit, actuellement à Enghien-les-Bains, coup de projecteur sur Digital District, studio d’effets visuels, ayant travaillé récemment sur La Promesse de l’aube ou Santa & Cie (photo). Nous avons visité leurs locaux parisiens afin de découvrir les nombreux secrets de ces techniciens, mais également magiciens, du septième art. Rencontre.

C’est un bâtiment à deux pas de la Gare Saint-Lazare. D’extérieur, rien ne le différencie des nombreux immeubles de bureaux du quartier. Et pourtant, les locaux de Digital District ont ce petit quelque chose en plus, ce je ne sais quoi de magique, par rapport aux entreprises des alentours. Normal, c’est ici que le cinéma se transforme, lorsque le film ayant fini d’être tourné, passe entre les mains des nombreux techniciens travaillant dans cette société, ayant vue le jour en 2008. Fondée par David Danesi, Digital District est une entreprise spécialisée dans la post-production de longs-métrages et de publicités. Parmi leurs grands travaux, citons The Artist, Le Crocodile du Bostwanga ou encore Saint Amour. Des films assez différents les uns des autres, traduisant l’exigence des choix artistiques de la société.

Méticulosité, le maître mot

« Qu’est-ce que vous avez pensé de La Promesse de l’aube ? », nous demande, exalté, David Danesi. On comprend assez rapidement que, pour Digital District, l’avis des journalistes et du public sur le mélodrame d’Eric Barbier, est très important. Ce fut, en effet, le dernier « gros film » sur lequel a travaillé le studio, passant plusieurs semaines sur les scènes d’aviation. Un chantier demandant rigueur et précision comme la société en a l’habitude depuis ses débuts. C’est notamment à Digital District que l’on doit la reconstitution plus vraie que nature de l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy dans Jackie de Pablo Larrain ou les « faux » manifestants du Redoutable de Michel Hazanivicius.

Le prochain film important pour le studio sera Les Nouvelles Aventures de Spirou et Fantasio d’Alexandre Coffre, en salles le 21 février. L’adaptation de l’œuvre d’André Franquin fait parti des longs-métrages les plus attendus de 2018 et les visiteurs du Paris Images Digital Summit pourront le découvrir en avant-première ce samedi, en présence du réalisateur et de l’équipe des effets spéciaux. Une sorte de « Masterclass » originale pour comprendre les nombreux effets visuels 2.0 entourant le groom le plus célèbre de la Pop Culture qu’est Spirou.

Un développement à l’international

En dix ans, Digital District s’est donc taillé une solide réputation dans le petit monde des effets visuels. Aujourd’hui, la société parisienne s’exporte. Déjà présent en Belgique et en Asie, le studio l’est depuis quelques mois en Amérique du Nord, plus précisément au Canada. Digital District a en effet acquis la société d’effets visuels montréalaise Mokko Studio, qu’elle a tout naturellement rebaptisée Digital District Canada. De « simple » entreprise à marque internationale, il n’y a qu’un pas !

Et justement, l’un des gros chantiers de Digital District pour les mois à venir, c’est la sortie de Kursk, le nouveau long-métrage de Thomas Vinterberg (Festen, La Chasse). Un film catastrophe revenant sur l’histoire vraie du naufrage du sous-marin nucléaire K-141 « Koursk », en 2000. Un projet secret et intriguant, avec un casting de prestige réunissant Léa Seydoux, Matthias Schoenaerts ou Max Von Sydow, pour ne citer qu’eux. Digital District n’en est qu’au début de son succès !

Plus d'informations : ICI

Les Nouvelles Aventures de Spirou et Fantasio, avant-première le samedi 27 janvier au Centre des arts d'Enghien-les-Bains

Crédit photo : Nicolas Guiraud - 2017 LEGENDAIRE / GAUMONT

Publié le Samedi 27 janvier 2018.
Antoine Le Fur

Digital District

37 rue de Rome 75 008 Paris

Les derniers articles
Kirkland 590
Culture Voir tous

Douglas Kirkland et ses stars s'exposent à la Galerie GADCOLLECTION

C’est un nom qui reflète tout le glamour de la mode et du cinéma. Collaborateur de prestige pour de célèbres magazines anglo-saxons tels que Look ...

Keaton Site
Culture Voir tous

Le Louvre fait son cinéma avec le cycle Autoportrait En Voyageur

Le carnet de voyage est une tradition artistique à laquelle Le Musée du Louvre, en partenariat avec la revue mensuelle du cinéma Positif, va rendre ho...

Serre 590
Culture Voir tous

Agnès Varda vous invite dans sa serre du Bonheur

On ne présente plus Agnès Varda, l’une des réalisatrices incontournables du cinéma français. En plus de cinquante ans de carrière, la cinéaste a signé...