Accueil > Autour du cinéma > Les classiques > Louis Jourdan giflé par Ann-Margret dans Made in Paris

Louis Jourdan giflé par Ann-Margret dans Made in Paris

  • jourdan
  • journdan 0
  • jourdan 2

French lover de légende, Louis Jourdan est décédé en Californie le jour de la Saint-Valentin 2015, à l'âge de 93 ans. Un peu oublié, il fut pourtant l'un des acteurs français qui réussirent le mieux à Hollywood. Il partage notamment l'affiche avec Joan Fontaine dans le magnifique Lettre d'une inconnue, de Max Ophuls, ou Jennifer Jones dans Madame Bovary, de Vincente Minnelli : son élégance y fait merveille dans des rôles d'amants égoïstes et mondains. Il côtoie Grace Kelly dans Le cygne, de Charles Vidor, ainsi que Leslie Caron et Maurice Chevalier dans Gigi, film de Minnelli aux 9 Oscar ! Mais il partage aussi la vedette avec la volcanique Ann-Margret, Richard Crenna et Chad Everett dans Made in Paris, un film de Boris Sagal (1966). Ann-Margret interprète l'assistante de la responsable des achats d'une chaine de grands magasins américains, qui est envoyée à Paris pour assister aux grands défilés de mode. Elle va surtout vivre des aventures sentimentales entre un créateur français qui fut jadis l'amant de sa patronne, le fils de celle-ci qui va faire le voyage spécialement pour la rejoindre, et un reporter américain basé à Paris. C'est naturellement Jourdan, le « régional de l'étape », qui interprète le styliste français. Lors d'une promenade romantique près de l'île Saint-Louis, il lui montre les bateaux mouches, mais se montre trop entreprenant et elle le gifle puis démarre en trombe à bord de son cabriolet Rolls Royce ! Une scène que Jourdan put tourner sans quitter son domicile... californien. Inutile en effet de chercher dans ce film un documentaire sur la capitale de la mode : il a été réalisé en studio à Hollywood, et les quelques plans de l'aéroport d'Orly, de la Seine ou des avenues de Paris intercalés pour situer l'action sont parfaitement symboliques. Ce que ce Made in Paris a de plus français en dehors de Louis Jourdan, c'est Marcel Dalio dans un rôle de domestique. Aucun véritable couturier parisien n'a été mis à contribution, mais Helen Rose, la responsable des costumes de la MGM qui avait jadis dessiné la robe de mariage de Grace Kelly, a pu s'en donner à cœur-joie. Le véritable bonheur de ce film vient de sa dimension chorégraphico-musicale. D'abord, les talents convoqués pour travailler à la bande originale du film ont pour nom Count Basie, Quincy Jones, Burt Bacharach et Trini Lopez. Et surtout, lorsqu'Ann-Margret, en petite robe corail à parements dorés, se met à danser un mélange endiablé de jerk et de mambo, ce film jusque là un peu plat atteint brusquement des sommets de charme et de séduction.

Par Antoine Sire

Publié le Lundi 16 février 2015.
Beatrice Billon
Le cygne, Grace Kelly, Vincente Minnelli, Madame Bovary, Lettre d'une inconnue, Max Ophuls, Joan Fontaine, Hollywood, Saint Valentin, film tourné à Paris, Film, Cinéma, Paris, Louis Jourdan, Charles Vidor, Comédie musicale, MGM, Marcel Dalio, Orly, Boris Sagal, Chad Everett, actrice, Acteur, Richard Crenna, Ann-Margret, Oscar, Gigi, Maurice Chevalier, Leslie Caron, Mambo, Jerk, Trini Lopez, Burt Bacharach, Quincie Jones, Count Basie
Le film
Affiche Made In Paris

MADE IN PARIS

de Boris Sagal

1966

Avec : Ann-Margret, Louis Jourdan, Richard Crenna, Chad Everett, Edie Adams, Marcel Dalio

Scénariste : Stanley Roberts

Producteur : Joe Pasternak

Les derniers articles
Claudel 590
Les Classiques Voir tous

Isabelle Adjani et Gérard Depardieu, amants torturés dans Camille Claudel

C’est l’histoire de deux grands acteurs se retrouvant devant la caméra d’un cinéaste qui réalise son premier film. D’une grande artiste, féministe et ...

Frantic
Les Classiques Voir tous

Harrison Ford pris au piège dans le Paris interlope de Frantic

En anglais, le terme « frantic » signifie « frénétique ». Un adjectif qualifiant assez bien le voyage du personnage incarné par Harrison Ford dans le ...

Romy 590
Les Classiques Voir tous

Romy Schneider, héroïne bouleversante dans La Passante du Sans-Souci

C’est ce que l’on appelle, dans le jargon cinématographique, un film testamentaire. Dans le cas de Romy Schneider, le dernier tour devant la caméra s’...