Accueil > Autour du cinéma > Les classiques > Le Paris du Moyen-âge avec Quasimodo (1939)

Le Paris du Moyen-âge avec Quasimodo (1939)

  • quasimodo-3-590x416-590x416
  • quasimodo-2-590x416-590x416
  • quasimodo-1-590x416-590x416

Quasimodo (The hunchback of Notre Dame, de William Dieterle, 1939), est peut être le plus beau film jamais réalisé d’après Victor Hugo. C’est un Charles Laughton bouleversant qui incarne avec génie le célèbre bossu amoureux, et Anthony Quinn ne le fera pas oublier dans la version de 1956. Esmeralda est Maureen O’Hara, magnifique Irlandaise aux cheveux roux et future star, qui venait tout juste d’arriver à Hollywood par le Queen Mary. Elle est désirable à souhait en bohémienne, notamment lorsqu’elle est conduite au supplice sur le parvis de la Cathédrale, dans une robe blanche qui souligne la pureté de son âme, sous les yeux du sinistre juge Jean Frollo incarné par le grand acteur shakespearien Cedric Hardwicke. En effet, les mauvais instincts de Claude Frollo, archidiacre tourmenté dans le roman de Hugo, furent transférés dans le film sur son frère Jean, juge civil, pour satisfaire aux exigences du code de censure Hollywoodien qui ne tolérait pas qu’un film porte atteinte à l’image du clergé ! Quasimodo, immense production tournée alors que la guerre commençait en France, fut réalisé par William Dieterle avec 3500 figurants, sous un soleil de plomb, dans un Paris du moyen-âge magnifiquement reconstitué dans le ranch RKO de la San Fernando Valley par le célèbre décorateur Van Nest Polglase. Maureen O’Hara raconte avec amusement ce premier tournage américain sous l’égide du pittoresque Dieterle, un allemand émigré qui avait un accent à couper au couteau. Un jour, il voulut filmer des moines (monks), mais sa mauvaise prononciation fit qu’on lui amena des singes (monkeys). Réalisé par un Allemand, en Californie et avec des acteurs shakespeariens, ce grand film, aussi gothique que la Cathédrale qui lui sert de théâtre, n’en est pas moins l’un des plus beaux hommages rendus par Hollywood à l’ancien Paris et à la littérature Française. En 1939 l’oeuvre de Victor Hugo était déjà dans le domaine public, mais la production dut quand même payer des droits au comédien Lon Chaney, dont la création de Quasimodo dans un film muet de 1923 influença largement celle de Charles Laughton. Ce sont ces deux chefs d’oeuvre qui inspireront le studio Disney pour son dessin animé de 1996.

Par Antoine Sire

 
Publié le Jeudi 5 décembre 2013.
Beatrice Billon
Le film
affiche-quasimodo-150x200

QUASIMODO

de William Dieterle

1939

Avec : Charles Laughton, Maureen O’Hara, Sir Cedric Hardwicke, Thomas Mitchell, Edmond O’Brien

Scénariste : Bruno Frank d’après l'oeuvre de Victor Hugo

Producteur : RKO

Les derniers articles
romaines13
Les Classiques Voir tous

Et le monde découvre Audrey Hepburn dans Vacances Romaines

Audrey Hepburn et Gregory Peck déambulant en scooter dans les rues de Rome ou mangeant des glaces Piazza di Spagna : des images de cinéma qui ont fait...

MASH 590
Les Classiques Voir tous

1970 : M.A.S.H, une comédie primée à Cannes

Qui a dit que la Palme d’Or ne devait revenir qu’à des drames ? En 1970, le jury présidé par l’écrivain Miguel Angel Asturias semblait d’humeur à rire...

Mastroianni 590
Les Classiques Voir tous

1960 : La Dolce Vita ou la renaissance de Marcello Mastroianni

De tous les films lauréats de la Palme d’Or, La Dolce Vita de Federico Fellini est assurément l’un des plus cultes. Cinquante-huit ans après son sacre...