Accueil > Autour du cinéma > Les classiques > Ingrid Bergman, dirigée dans le Paris de la Belle Époque par Jean Renoir

Ingrid Bergman, dirigée dans le Paris de la Belle Époque par Jean Renoir

  • elena paris cinema 3
  • elena paris cinema 4
  • elena paris cinema 2
  • elena paris cinema 6
  • elena paris cinema 7
  • elena paris cinema 8

En 1955, Jean Renoir offre à Ingrid Bergman le rôle-titre d'Elena et les hommes, une « fantaisie musicale » en technicolor sur les amours mondaines d'une princesse polonaise dans le Paris de la Belle Époque. « Son premier film gai, son premier film français », scande la bande annonce. Ingrid Bergman y séduit les hommes pour mieux les abandonner. Parmi ses amants, Jean Marais en général séditieux et Mel Ferrer (à la ville époux d'Audrey Hepburn), en aristocrate oisif qu'elle finit par épouser. Jean-Luc Godard, à l'époque critique, fut ébloui par ce film déconcertant, célébrant un certain art du farniente et de l'insouciance français. A défaut de d'y retrouver un succès mondial, Ingrid Bergman y est magnifiquement filmée. Elle semble avoir rajeuni de dix ans depuis le rôle de sévère bourgeoise anglaise qu'elle jouait dans Voyage en Italiede son mari Roberto Rossellini. Elena et les hommes est tourné juste après les cinq films, magnifiques mais austères, réalisés avec elle par son époux dont elle divorcera en 1957. En 1949, son départ d'Hollywood avec Rossellini avait fait scandale et le film de Renoir est la première étape d'un chemin qui la ramènera bientôt sur la route du succès en Amérique, avec l'Oscar obtenu en 1956 pour Anastasia (tourné en Angleterre). Le Paris de la fin du XIXème siècle est reconstitué dans les Studios de Boulogne et les extérieurs sont filmés dans le parc d'Ermenonville et le Bois de Saint-Cloud. Ingrid Bergman est heureuse malgré le tournage par une météo réfrigérante : « A ce qu'on racontait, écrit-elle dans ses mémoires, c'était l'hiver le plus froid qu'ait connu l'Europe depuis une centaine d'années. Mais j'étais avec les enfants et je me sentais bien ». Elena et les hommes est aussi l'occasion de retrouver de nombreux bons acteurs français typiques de l'époque et d'entendre une magnifique Juliette Greco, dans un rôle de bohémienne, chanter une chanson co-signée de Renoir lui-même et de Joseph Kosma.

Par Antoine Sire

Publié le Lundi 3 novembre 2014.
Beatrice Billon
Elena et les hommes, Ingrid Bergman, Jean Renoir, Mel Ferrer, Jean Marais, Audrey Hepburn, Jean-Luc Godard, Juliette Greco, Joseph Cosma, Bois de Saint Cloud, Ermenonville, Studios de Boulogne, Cinéma, Paris, Anastasia, Roberto Rossellini, Adresse de tournage, Lieu de tournage, Antoine Sire, Classique
Le film
Affiche Elena et Les Hommes

ELENA ET LES HOMMES

de Jean Renoir

1955

Avec : Ingrid Bergman, Jean Marais, Mel Ferrer, Magali Noël, Jean Richard, Dora Doll, Elina Labourdette, Gaston Modot, Jacques Morel

Scénariste : Jean Renoir

Les derniers articles
romaines13
Les Classiques Voir tous

Et le monde découvre Audrey Hepburn dans Vacances Romaines

Audrey Hepburn et Gregory Peck déambulant en scooter dans les rues de Rome ou mangeant des glaces Piazza di Spagna : des images de cinéma qui ont fait...

MASH 590
Les Classiques Voir tous

1970 : M.A.S.H, une comédie primée à Cannes

Qui a dit que la Palme d’Or ne devait revenir qu’à des drames ? En 1970, le jury présidé par l’écrivain Miguel Angel Asturias semblait d’humeur à rire...

Mastroianni 590
Les Classiques Voir tous

1960 : La Dolce Vita ou la renaissance de Marcello Mastroianni

De tous les films lauréats de la Palme d’Or, La Dolce Vita de Federico Fellini est assurément l’un des plus cultes. Cinquante-huit ans après son sacre...