Accueil > Autour du cinéma > Les classiques > L’amour éphémère de Charles Aznavour dans Paris au mois d’août

L’amour éphémère de Charles Aznavour dans Paris au mois d’août

  • paris mois aout cinema aznavour
  • paris mois aout cinema aznavour 2
  • paris mois aout cinema aznavour 3

Voilà un film dont la sortie en DVD ferait des cohortes d’heureux, tant ceux qui l’ont vu en gardent un souvenir enchanté. Paris au mois d’août, c’est d’abord un roman de l’excellent René Fallet, auteur du Triporteur et de La soupe aux choux, qui démontre ici son talent dans une histoire urbaine éloignée de ses habituels décors champêtres. Mais c’est aussi un film de Pierre Granier-Deferre (1965), tiré du livre et bénéficiant de dialogues du grand Henri Jeanson. Charles Aznavour incarne un quadragénaire, employé de la Samaritaine, dont la famille est partie en vacances et dont la vie bien rangée va être bouleversée par la rencontre d’un mannequin venu pour une séance photos à Paris, interprété par la belle Susan Hampshire (qui deviendra deux ans après le tournage Madame Granier-Deferre !). Dans la capitale désertée, l’homme entre deux âges s’offre un dernier amour de vacances, oubliant un instant deux horloges, celle du temps court qui annonce la fin des congés et celle du temps long qui voue à l’échec une liaison entre deux personnes si différentes. Outre une scène d’amour très audacieuse – dans laquelle on ne voit pourtant que la main de Susan Hampshire – ce film très touchant permet aussi d’effectuer une promenade dans un Paris bien différent de celui d’aujourd’hui, et encore plus vide au mois d’aout qu’il ne l’est à notre époque. Il faut voir la mine réjouie d’Aznavour, arpentant les rues et les places de la capitale aux côtés de cette femme superbe qu’il ne peut que perdre. Et puis, Paris au mois d’août, c’est aussi la merveilleuse chanson du film, parfaitement « raccord » avec son ambiance. Elle est naturellement chantée par Aznavour, auteur des paroles, tandis que la musique est signée de son fidèle complice Georges Garvarentz.

Par Antoine Sire

Publié le Vendredi 29 août 2014.
Beatrice Billon
Henri Jeanson, Cinéma, Paris, Pierre Granier-Deferre, Charles Aznavour
Le film
Affiche Paris Mois Aout cinema aznavour

PARIS AU MOIS D'AOÛT

de Pierre Granier-Deferre

1965

Avec : Charles Aznavour, Susan Hampshire, Michel de Ré, Daniel Ivernel, Alan Scott, Etchika Choureau

Scénariste : Pierre Granier-Deferre et Rodolphe-Maurice Arlaud d’après le roman de René Fallet

Producteur : Louis-Émile Galey

Les derniers articles
Claudel 590
Les Classiques Voir tous

Isabelle Adjani et Gérard Depardieu, amants torturés dans Camille Claudel

C’est l’histoire de deux grands acteurs se retrouvant devant la caméra d’un cinéaste qui réalise son premier film. D’une grande artiste, féministe et ...

Frantic
Les Classiques Voir tous

Harrison Ford pris au piège dans le Paris interlope de Frantic

En anglais, le terme « frantic » signifie « frénétique ». Un adjectif qualifiant assez bien le voyage du personnage incarné par Harrison Ford dans le ...

Romy 590
Les Classiques Voir tous

Romy Schneider, héroïne bouleversante dans La Passante du Sans-Souci

C’est ce que l’on appelle, dans le jargon cinématographique, un film testamentaire. Dans le cas de Romy Schneider, le dernier tour devant la caméra s’...