Accueil > Autour du cinéma > Les classiques

Les Classiques

Les classiques du cinéma

Antoine Sire et Antoine Le Fur vous font découvrir les plus grands classiques dans Paris Fait Son Cinéma. Du chef d'oeuvre immortel à la série B un peu oubliée, vous trouverez ici les films qui font revivre des adresses de la capitale ou d'ailleurs, et témoignent d’une époque révolue de la vie vue par le 7ème Art.

Antoine Sire

Et le monde découvre Audrey Hepburn dans Vacances Romaines

Audrey Hepburn et Gregory Peck déambulant en scooter dans les rues de Rome ou mangeant des glaces Piazza di Spagna : des images de cinéma qui ont fait le tour du monde et qui ...

Antoine Sire

1970 : M.A.S.H, une comédie primée à Cannes

Qui a dit que la Palme d’Or ne devait revenir qu’à des drames ? En 1970, le jury présidé par l’écrivain Miguel Angel Asturias semblait d’humeur à rire. Tout naturellement, leu...

Antoine Sire

1960 : La Dolce Vita ou la renaissance de Marcello Mastroianni

De tous les films lauréats de la Palme d’Or, La Dolce Vita de Federico Fellini est assurément l’un des plus cultes. Cinquante-huit ans après son sacre cannois, l’œuvre du réal...

Antoine Sire

Bette Davis, styliste à Paris dans Les Pirates de la Mode

Dix fois nommée aux Oscar et deux fois gagnante, célèbre pour des rôles où elle ne craignait pas de s'enlaidir, Bette Davis peut être raisonnablement considérée comme la plus ...

Antoine Sire

Audrey Hepburn illumine Paris dans Drôle de frimousse

Drôle de frimousse, ce n’est pas seulement l’histoire d’une petite libraire de Greenwich village qui devient mannequin vedette à Paris, incarnée par une Audrey Hepburn

Antoine Sire

Gene Kelly et Leslie Caron dans la ville rêvée d'Un Américain à Paris

Arthur Freed, responsable des comédies musicales à la MGM, demanda un jour à Ira Gershwin l'autorisation de produire un film reprenant le titre « Un américain à Paris », donné...

Antoine Sire

1998 : Benigni vole la vedette à Theo Angelopoulos

Grand cinéaste qui mêlait dans de longues fresques contemplatives le passé des peuples, généralement balkaniques, et le présent de ses personnages, le grec Theo Angelopoulos

Antoine Sire

1994 : la révolution Tarantino déferle sur Cannes

Il y a des années où le Festival de Cannes fourmille de films attendus, et ou la Palme d’or revient pourtant à une oeuvre que personne n’espérait. C’est ainsi qu’a commencé, e...

Antoine Sire

1987 : Le poing levé de Maurice Pialat

En 1987, Maurice Pialat, grand metteur en scène au caractère notoirement difficile, va réussir par sa mauvaise humeur à transformer en scandale une Palme d’or qui lui est déce...

Antoine Sire

1981 : Consécration pour Andrzej Wajda, un cinéaste qui doit beaucoup à Cannes

En 1981, le Festival a lieu alors que François Mitterrand vient d’être élu Président de la République et le journaliste Yves Mourousi, qui présente la soirée du Palmarès, doit...