Accueil > Autour du cinéma > Inspirations > Quand Garde à vue devient une pièce de théâtre

Quand Garde à vue devient une pièce de théâtre

  • Garde 590

C’est un film qui a marqué son époque. Sorti au cinéma en 1981, Garde à vue de Claude Miller doit son succès à la conjonction de plusieurs éléments. Adapté du roman Brainwash de l’écrivain américain John Wainwright, le long-métrage voit se confronter deux acteurs de légende : Lino Ventura et Michel Serrault. Le premier interprète Antoine Gallien, un commissaire de police fatigué. Le second, Jérôme Martinaud, est un notable de province qui se retrouve convoqué au poste un soir de 31 décembre pour être entendu comme témoin dans une sombre affaire de meurtres et de viols de petites filles. D’abord simple interrogatoire, la discussion entre les deux hommes va se vite se muer en face-à-face impitoyable. L’arrivée de la femme de Jérôme Martinaud, Chantal (Romy Schneider), va changer la donne et dès lors, l’enquête va prendre une tout autre tournure. Lors de sa sortie en salles, Garde à vue va tout de suite connaître le succès, tant du point de vue critique que public. Le film, dont les dialogues sont signés Michel Audiard, totalisera plus de 2,1 millions d’entrées en salles. Cerise sur le gâteau, l’adaptation de Brainwash totalisera quatre Césars. Le meilleur acteur pour Michel Serrault, celui du meilleur second rôle pour Guy Marchand, le meilleur montage pour Albert Jurgenson et enfin, celui du meilleur scénario pour le trio Claude Miller / Jean Herman / Michel Audiard. À noter qu’il s’agit d’ailleurs du seul césar remporté par ce dernier au cours de sa très prolifique carrière.

Près de quarante ans après sa sortie au cinéma, Garde à vue n’a rien perdu de sa puissance. Le film, qui a connu moult rediffusions et ressorties en salles, a même eu droit à un remake américain en 2000. Suspicion de Stephen Hopkins proposait un affrontement Morgan Freeman / Gene Hackman, en lieu et place de celui jadis formé par Lino Ventura et Michel Serrault. Le rôle de Romy Schneider fut, quant à lui, repris par l’Italienne Monica Bellucci. En 2019, Garde à vue est de nouveau au cœur de l’actualité culturelle. Non pas une nouvelle fois au cinéma mais sur les planches. Depuis le 17 septembre et jusqu’au 5 janvier 2020, le roman d’origine de John Wainwright connaît une nouvelle adaptation avec le spectacle En garde à vue, au théâtre Hébertot. L’intrigue est la même que dans le film de Claude Miller. Pour l’occasion, les rôles du commissaire de police et du notable suspect sont respectivement tenus par Wladimir Yordanoff et Thibault de Montalembert. Celui de la femme de ce dernier revient à Marianne Basler. Sans oublier le personnage de l’adjoint du commissaire (que jouait Guy Marchand dans le film de Claude Miller), et qui est tenu ici par Francis Lombrail. Ce dernier signe d’ailleurs l’adaptation théâtrale originale de Brainwash, en compagnie de Frédéric Bouchet. Par ailleurs, la mise en scène est assurée par Charles Tordjman, grande figure du théâtre français, qui a déjà réalisé l’adaptation sur les planches d’un autre film culte. Il s’agissait de Douze hommes en colère (1957), le chef-d’œuvre de Sidney Lumet, déjà représenté au théâtre Hébertot, en 2017. À noter que la pièce se joue toujours actuellement, chaque soir à 19h. Un beau succès qui sera peut-être également celui de En garde à vue !

Une pièce complexe

Ceux qui pensaient déjà tout connaître de Garde à vue vont être surpris. La mise en scène de Charles Tordjman joue volontiers la carte de l’abstraction. Notamment, en ce qui concerne la scénographie. Plutôt que de reconstituer un commissariat défraîchi, le décor représente une sorte de figure géométrique à ciel ouvert, à l’intérieur de laquelle les personnages se confrontent comme dans une arène. De l’aveu même de Charles Tordjman, En garde à vue présente un certain nombre de composantes, pouvant expliquer la grande richesse de la pièce. Dans le dossier de presse du spectacle, il note ainsi : « Il y a dans cette nouvelle adaptation théâtrale de Francis Lombrail et Frédéric Bouchet, du roman de John Wainwright, des hontes, des secrets inavoués, des ombres noires qui peuvent donner le vertige, de l’amour et beaucoup d’humour toujours présent dans ce réveillon en garde à vue ».

Dans En garde à vue, les noms des personnages changent. Exit l’inspecteur Antoine Gallien, l’adjoint Marcel Belmont et les époux Martinaud. Place désormais au commissaire Toulouse, à l’inspecteur Berthil et au couple Bergerot. Pour le reste, point de grosses modifications. La confrontation tant attendue entre le commissaire de police et son suspect provoque toujours son petit effet. L’enjeu est le même. Obtenir des aveux de celui qui semble tout désigné comme étant le coupable idéal. Dans la pièce, le personnage de l’inspecteur Berthil (Francis Lombrail) dit à son collègue, le commissaire Toulouse (Wladimir Yordanoff) : « Ce qui me rassure, c’est qu’avec vous, il a moins de chances de s’en sortir qu’un taureau dans une arène ». Alors, le suspect est-il coupable ? Pour le savoir, rendez-vous au théâtre Hébertot, tous les soirs à 21h, du mardi au samedi (et à 15h30 le dimanche) pour découvrir En garde à vue. Une pièce dont on n’a pas fini d’entendre parler !

Plus d'informations sur l'événement : ICI

En garde à vue, au Théâtre Hébertot, du 17 septembre au 5 janvier 2020.

Du mardi au samedi, à 21h. Le dimanche à 15h30. Fermeture le lundi.

Tarifs : Carré Or (53 euros) ; Catégorie 1 (48 euros) ; Catégorie 2 (38 euros) ; Catégorie 3 (28 euros) ; Catégorie 4 (18 euros).

Crédit photo : Laurencine Lot / Photo Lot

Publié le Dimanche 29 septembre 2019.
Antoine Le Fur

78 bis Boulevard des Batignolles 75017 Paris

Les derniers articles
Design Carrousel
Inspirations Voir tous

Les meubles Star Wars débarquent dans les salons

À coup sûr, ce sera un événement. Tant du point de vue cinématographique que sociétal. Le 18 décembre prochain sortira sur les écrans Star Wars :...

Lion 590
Inspirations Voir tous

Le Roi Lion se décline en produits dérivés

Sorti dans les salles françaises le 17 juillet 2019, Le Roi Lion de Jon Favreau est, comme on pouvait légitimement s’y attendre, un vrai triomphe au b...

Story 590
Inspirations Voir tous

La folie des baskets à l'effigie de Toy Story

A coup sûr, c’est l’un des films les plus attendus de l’été. Peut-être même le plus attendu. Neuf ans après le troisième volet, place au nouvel épisod...