Accueil > Autour du cinéma > Inspirations > L'hôtel Palazzo Margherita de Francis Ford Coppola

L'hôtel Palazzo Margherita de Francis Ford Coppola

  • palazzo 1

Niché au cœur des Pouilles, le pittoresque village de Bernalda ressemble à une carte postale typique du sud de l’Italie où le soleil vient caresser les bâtisses d’un autre âge, égayées de couleurs par le linge étendu aux fenêtres.

Cette charmante bourgade aurait pu rester ainsi dans l’anonymat si Agustino, le grand père de Francis Coppola n’y était pas né au début du siècle dernier mais surtout, si le mythique réalisateur, très attaché à ses racines, n’était pas tombé littéralement sous le charme du Palazzo Margherita, un superbe palais datant du XIXe, emblème de la cité, qu’il acquit en 2005.

Le palais italien de Coppola

Palazzo 8

Scrupuleusement restauré durant six longues années de travaux épiques par le décorateur français Jacques Grange, la demeure a servi de havre de paix, dès 2011, au clan familial soudé des Coppola, où Sofia Coppola célébra d’ailleurs son mariage en août de la même année.

Pour notre plus grand bonheur, la tribu a choisi d’ouvrir en 2012 la maison de famille au public comme un hôtel de poche, proposant seulement neuf chambres, à l’âme authentique et au charme raffiné.

Palazzo 11bis

Discret d’abord, on y pénètre en effet via une porte cochère sans inscription avant de traverser un patio intérieur, agrémenté d’arches, de balcons et de colonnes, au style néoclassique, où les pavés sont encore creusés des sillons laissés par les roues des carrioles d’antan. Quelques tables et fauteuils en rotin appellent à la détente tout comme le jardin aperçu un peu plus loin avec ses chênes, palmiers et pins centenaires.

palazzo 3

Mais c'est surtout au sein des murs Coppoliens que la magie agit tant l’expression "calme, luxe et volupté" semble y avoir été inventée : moulures, sols en marbre, fresques d'inspiration néoclassique et marocaine peintes à la main, lustres en cristal de Murano dessinés par le réalisateur himself, et les chambres….

Toutes inspirées par un membre de la famille méritent un séjour, de la rococo Gia au style Art déco en passant par la très pastel Sofia, sans oublier la nord-africaine suite Francis en hommage à sa grand-mère ayant séjourné en Tunisie.

Palazzo Coppola

Côté papilles, les épicuriens exigeants sont à la fête en toute simplicité avec l’exquise cuisine locale servie au restaurant nommé Cinecitta Bar, aux murs habillés de portraits en noir et blanc des plus grands stars italiennes telles Sophia Loren, Claudia Cardinale ou encore Marcello Mastroianni .

Palazzo Bis

Palazzo 10

Enfin, le grand et chaleureux salon fait office de cinéclub chaque soir avec la diffusion d’une œuvre du 7ème art puisée parmi un catalogue de films, italiens bien sûr, choisis minutieusement par le maître des lieux .

Palazo 7

Chic et bohème, ce palais presque caché, démarrant à 390€ la nuit, est à 1h30 de route des aéroports de Bari et Brindisi, mais rien ne doit vous empêcher d’y faire une escale au moins pour le restaurant divin dont les tarifs sont aussi doux que la cuisine avec une pizza au prix oscillant entre 3 à 15 euros, ou une délicieuse assiette de pâtes entre  8 et 16 euros.

Infos pratiques et réservations ICI

Publié le Lundi 7 décembre 2015.
Beatrice Billon

Palazzo Margherita

Corso Umberto I, 64 Bernalda

Les derniers articles
Maquettes Star Wars Land
Inspirations Voir tous

Disney dévoile son complexe immersif Star Wars Land

Si vous avez déjà rêvé de devenir un Jedi, votre rêve pourrait bientôt devenir réalité grâce aux nouveaux projets de Disney : deux parcs avec leur hôt...

7785149944 Valerian 01
Inspirations Voir tous

Exposition Valérian et Laureline à La Cité des sciences et de l'industrie

Les plus impatients auront certainement regardé en boucle son épique bande-annonce accompagnée des voix aériennes des « quatre garçons dans le vent&nb...

Valossa What Is My Movie
Inspirations Voir tous

Retrouver le titre de n'importe quel film avec What is my movie

Qui n'a jamais tenté désespérément de retrouver le nom d'un film à partir d'indices aussi minimes qu'une simple citation, un vague souvenir de l'intri...