Accueil > Autour du cinéma > Culture > La luxueuse villa de The Big Lebowski deviendra un musée

La luxueuse villa de The Big Lebowski deviendra un musée

  • Goldstein Sheats House Residence Lautner Architecture Big Lebowski Coen Brothers Movie Cinema

Le millionnaire américain James Goldstein a récemment fait cadeau de la Sheats Goldstein Residence, sa villa californienne, au Los Angeles County Museum of Art (LACMA). La demeure est connue du grand public pour avoir servi de décor au tournage du Big Lebowski des frères Coen en 1998. 

En 2011, la modeste maison du Dude ainsi que ses cinq studios avoisinants étaient mis en vente au prix de 2,3 millions de dollars. Une broutille, comparée à la valeur de la maison du réalisateur de films pornos Jackie Treehorn dans le film, estimée à 40 millions de dollars. 

Le richissime Goldstein avoue y avoir connu de brèves aventures avec les actrices Jane Mansfield et Marilyn Monroe mais compte tenu de l’excentricité qui le caractérise, on ignore si c’est la vérité. Toutefois, la vue sur la côte californienne et les gratte-ciel de L.A ont peut être joué en sa faveur.

James Goldstein : propriétaire millionnaire et mécène

Le véritable propriétaire de l’impressionnante demeure de Beverly Hills est donc ce James Goldstein, natif du Wisconsin. Il entretient une aura mystérieuse à propos de son âge et des origines de sa grande fortune. Il aurait simplement "bien réussi dans l’immobilier", et court désormais les défilés de modes, se montre volontiers avec le gratin du showbiz américain.

Grand fan des frères Coen, il se fit un plaisir de prêter les lieux pour le tournage du Big Lebowski.

Big Lebowski Villa Architecture Coen Movie Cinema Sheats Goldstein

La villa, toute de verre et de béton, sera alors ouverte aux visites comme un musée ; le don a été accompagné de 17 millions de dollars, afin d’ajouter au tout un espace de conférences et d’expositions comme le souhaite le directeur du LACMA, Michael Govan. 

Le but de la manoeuvre, pour Goldstein, est d’encourager la création de maisons d’exception en faisant de Los Angeles une ville tournée vers l’avenir. 

Construite en 1963, il en a fait l’acquisition en 1972 pour la "simple" somme de 185 000 dollars, c’est-à-dire 165 000 euros. A peu de choses près le prix d’un petit studio parisien en 2016… Raison de l’achat à l’époque : son lévrier afghan avait "besoin d’espace". 

American Beauty

L’homme à l’origine de cette maison futuriste, c’est l’architecte américain John Lautner. Célèbre pour la réalisation de la Chemosphere de Los Angeles qui a servi de décor pour le film Body Double de Brian de Palma ainsi que le jeu vidéo GTA San Andreas, il a mis en forme toute l’ossature extérieure mais aussi tout le mobilier et design intérieur. 

James Goldstein Villa Sheats Architecture Coen Big Lebowski Movie Cinema Beverly Hills

Dès son achat, Goldstein s’est attelé à l’amélioration de l’aménagement de la Residence et entreprit une collaboration étroite avec Lautner jusque la mort de ce dernier en 1994. Le style de Lautner dépend fortement de l’influence de son maître Frank Lloyd Wright. Considéré comme le plus grand architecte que les Etats-Unis aient connu, sa longue vie a donné naissance à quelques 400 projets. 

Il a défini un style très américain qui ne ressemblerait à rien d’autre dès la fin des années 1880 : la Prairie School, dont l’idée consistait en l’adaptation de maisons modernes à leur paysage naturel comme sa Maison sur la cascade de 1936.

Elle a inspiré Alfred Hitchcock pour les décors de La Mort aux Trousses, et fait office de figure de proue de la promotion de l’aspect unique de la nature américaine, dite usonienne, par Frank Lloyd Wright.

Fondue dans un contexte verdoyant et adoptant les reliefs des collines de Beverly Hills, la villa de Lautner s’inscrit alors directement dans cet héritage. Aux dernières nouvelles, James Goldstein a fait construire une boîte de nuit sous le terrain de tennis de sa propriété.

Publié le Lundi 22 février 2016.
Marie Moussié
Les derniers articles
Saint laurent 1 site
Culture Voir tous

Yves Saint Laurent, un couturier très cinéphile

Alors que vient de s'ouvrir un musée dédié au célèbre styliste, retour sur les plus belles collaborations entre le septième art et l’inventeur du smok...

Laurel Hardy Site
Culture Voir tous

Laurel et Hardy à la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé-Paris

Si on vous dit "grand gros et petit maigre ", quelle image vous vient à l’esprit ? Laurel et Hardy bien sûr ! L’un déclenche des catastrophes et l’aut...

Sequence 2
Culture Voir tous

L'expo Séquence à la galerie ZK.images

Depuis le 22 septembre, une magnifique exposition de séries photographiques utilisant des tirages originaux argentiques vous attend à la galerie ZK.im...