Accueil > Autour du cinéma > Culture > Un séjour à Poudlard

Un séjour à Poudlard

  • 19856490

Êtes-vous plutôt Gryffondor, Serpentard, Poufsouffle ou Serdaigle ? Vous aurez peut-être la réponse en passant un séjour en août prochain dans le château de Herstmonceux, mis pour l’occasion aux couleurs de Poudlard !

Située dans l’Est du comté du Sussex en Angleterre, la vaste demeure datant du XVe siècle proposera à ses visiteurs une expérience de trois jours et deux nuits au cours de laquelle ces derniers vivront une véritable immersion : robes de sorcier, noms spécifiques, affectation à l’une des quatre maisons, cours de magie, traque de créatures

Si le jeu de rôle géant est pleinement inspiré de l’univers de la célèbre saga Harry Potter, les droits d’auteur n’ont pas été accordés, c’est pourquoi les apprentis sorciers recevront officiellement leur instruction dans l’Ecole de Bothwell.

Le séjour est uniquement réservé aux plus de 18 ans. Pour acheter vos tickets, rendez-vous le 28 mars 2017 sur le site de l’École de sorcellerie de Bothwell. Les tarifs devraient se situer entre 460 et 520 euros par personne.

 

 

 ---------------------

Connaissez-vous La Box Fait Son Cinéma ? Découvrez-la ici

Footer Article 640

Publié le Lundi 6 mars 2017.
Helen Bohsborf

Château de Herstmonceux BN27

Herstmonceux BN27 1RN, Royaume-Uni

Les derniers articles
Reprise 590
Culture Voir tous

Le Festival de Cannes est aussi à Paris

C’est devenu un rituel annuel. À peine le Festival de Cannes terminé, les cinéphiles n’ayant pas eu la chance de se rendre sur la Croisette se ruent m...

Muse Es 590
Culture Voir tous

La Cinémathèque et son riche programme pour la Nuit des musées

La Nuit des musées, c’est désormais une tradition annuelle que l’on ne présente plus. Pour sa quinzième édition, un grand nombre d’établissements, aus...

Chaplin 590
Culture Voir tous

Les comiques transatlantiques s'exposent à la Fondation Jérôme Seydoux - Pathé

Pour certains, les différents noms présentés n’évoqueront pas grand chose. Lorsque l’on pense à Charles Prince, André Deed ou Rigadin, on a du mal à i...