Accueil > Autour du cinéma > Culture > Saint-Raphaël fête Louis de Funès avec l'ouverture d'un musée

Saint-Raphaël fête Louis de Funès avec l'ouverture d'un musée

  • Funes 590

Il aurait eu 105 ans cette année. Le 31 juillet, précisément. Pour commémorer cet anniversaire, la ville de Saint-Raphaël a donc décidé d’inaugurer un musée à sa mémoire, à cette date justement. Pourquoi le choix de cette commune du Var ? Tout simplement parce qu’elle se trouve à un endroit des plus stratégiques, entre Cannes, cité du septième art par excellence, et Saint-Tropez. Saint-Tropez, village incontournable dès lors que l’on évoque la filmographie de Louis de Funès, puisqu’elle a accueilli le tournage de plusieurs scènes de la fameuse série des Gendarmes ainsi que celle d’une séquence du Corniaud. L’idée d’un musée dédié à la mémoire de l’acteur est une initiative de Frédéric Masquelier, maire de Saint-Raphaël, et de Julia de Funès, petite fille du comédien, qui en a justement supervisé la création. Parmi les autres noms attachés au projet, citons également Clémentine Deroudille, qui officie comme commissaire du musée. Pour rappel, par le passé, cette dernière avait déjà oeuvré sur les expositions Brassens ou la liberté et Barbara. Deux événements sur lesquels elle avait travaillé conjointement avec le scénographe et décorateur de cinéma Christian Marti. Comme on ne change pas une équipe qui gagne, la scénographie du lieu a justement été confiée à ce dernier. 

En pénétrant dans le musée Louis de Funès, les visiteurs vont certainement avoir du mal à savoir où donner de la tête. Car ce sont plus de 400 documents qui seront présentés au public. Des extraits de films mais également des affiches, lettres, photographies et autres souvenirs personnels. Ces précieuses archives proviennent en partie de la collection personnelle de ses deux fils, Patrick et Olivier, mais également de l’ensemble constitué par Roselyne Duringer. Cette dernière fut la première à créer un musée dédié à la mémoire de Louis de Funès. Ouvert dans une partie du château familial de Clermont, il n’était malheureusement plus d’actualité puisque l’établissement a fermé il y a trois ans. Concernant le parcours de l’exposition, place à l’immersion. Au gré de la visite, les admirateurs de l’acteur de L’Aile ou la Cuisse pourront « entendre » le comédien, au moyen de plusieurs téléphones placés ici et là. Au bout du fil, la voix de la star donc, venant narrer moult anecdotes, récits et confidences, aussi bien personnelles que professionnelles. Parmi les autres lieux emblématiques du musée, il y a également la recréation de ce véritable jardin, venant souligner la passion de Louis de Funès pour le jardinage mais également son engagement pour les causes écologiques. Dans un autre genre, l’endroit propose également la reconstitution d’une pièce du château de Clermont, dans lequel l’acteur a tout de même passé vingt ans de sa vie. Enfin, les plus petits ne sont pas oubliés. En effet, tout au long de l’exposition, les enfants pourront se divertir avec des jeux inventés autour des films de Louis de Funès, à partir des dessins de Stephan Zimmerli, artiste polyvalent, surtout connu pour être le membre fondateur ainsi que le directeur artistique du groupe Moriarty. Si vous cherchiez une idée de sortie en famille pour cet été, vous êtes à la bonne adresse !

Au cœur de l’actualité

L’ouverture du musée de Saint-Raphaël vient coïncider avec la ressortie en salles d’une version restaurée des Aventures de Rabbi Jacob de Gérard Oury, au cinéma depuis le 10 juillet. Louis de Funès est dans les salles obscures mais également dans les rayonnages des librairies puisqu’un catalogue autour de l’ouverture du musée, paru aux Éditions Flammarion, va bientôt paraître. Il sera disponible au musée dès le 1eraoût, puis en sortie nationale le 21 août. Mais surtout, le comédien sera également célébré dans quelques mois à Paris, puisqu’une grande exposition viendra lui rendre hommage à la Cinémathèque Française. Du 1eravril au 31 juillet 2020, les Parisiens pourront également se replonger dans la vie et la carrière de Louis de Funès, à travers un parcours dans lequel il sera possible de contempler plus de 300 documents. Des extraits de films, bien entendu, ainsi que des affiches, photographies, peintures, sculptures, costumes, dessins et maquettes. Le journaliste Alain Kruger assurera le commissariat de cette exposition, qui s’accompagnera évidemment d’un catalogue, à paraître aux Éditions de la Martinière. Sans oublier la rétrospective complète des films du comédien. 

Pour comprendre à quel point Louis de Funès est indémodable, aussi bien pour le cinéma mais également pour la culture populaire, le mieux est encore de citer quelques chiffres. En d’autres termes, cet acteur, c’est près de 150 films et 300 000 millions de tickets de cinéma vendus. Un champion incontesté du box-office, dont le coup de maître s’appelle La Grande Vadrouille en 1966. Pendant plus de trente ans, la comédie culte a tout simplement été le record du film ayant attiré le plus de spectateurs en salles, avec plus de 17 000 spectateurs hilares devant les aventures de Louis de Funès et Bourvil. Plus qu’un acteur, Louis de Funès est un monument de la culture française. La formule de l’écrivain Nicolas Mathieu, Prix Goncourt 2018, qui figure sur le texte d’ouverture du catalogue du musée est on ne peut mieux trouver : « Fernandel était Marseillais. Bourvil à jamais provincial. De Funès est national ». Un symbole, dont le musée dédié sera à visiter sans modération !

En savoir plus sur l'événement : ICI

Musée Louis de Funès, inauguration le mecredi 31 juillet. Ouverture au public le 1er août 2019.

Ouvert tous les jours jusqu'au 31 août. Puis du mercredi au dimanche le reste de l'année.

Tarifs : 6 euros (Plein tarif) ; 4 euros (Tarifs de groupe, minimum 10 personnes) ; 10 euros (Visite guidée, incluant l'entrée au musée, minimum de 6 personnes). Gratuit pour les moins de 18 ans, étudiants âgés de moins de 18 ans ; demandeurs d'emplois et bénéficaires de minimas sociaux sur présentation d'un justificatif en cours de validité. Gratuit lors des Journées européennes et de la Nuit européenne des musées.

Crédit photo : Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine. Distribution RMN - Grand Palais / Sam Lévin

Publié le Vendredi 26 juillet 2019.
Antoine Le Fur

Rue Jules Barbier 83700 Saint-Raphaël

Les derniers articles
Mongolie 590
Culture Voir tous

Les photos de Fabienne Berthaud s'exposent à la Halle aux sucres de Dunkerque

C’est une réalisatrice qui occupe une place à part dans le cinéma français. En seulement trois films, Fabienne Berthaud s’est imposée comme une cinéas...

Tolkien 590
Culture Voir tous

L'univers féérique de Tolkien s'expose à la BnF

Il est l’un des plus grands écrivains du XXème siècle. John Ronald Reuel Tolkien, plus communément connu sous le nom de J.R.R. Tolkien, a enchanté l’i...

Gaumont 590
Culture Voir tous

Gaumont fait rentrer le cinéma à l'hôpital

C’est une entreprise mythique dès lors que l’on évoque le septième art en France. Fondée en 1895, Gaumont a traversé les époques avec un succès qui ne...