Accueil > Autour du cinéma > Culture > Le Salon de l'Agriculture à l'écran avec Saint Amour

Le Salon de l'Agriculture à l'écran avec Saint Amour

  • Kervern Poelvoorde Saint Amour Pacte Film Cinema Paris Salon Agriculture

Rechercher le "bien vivre" et devenir le héros de sa propre vie : c’est le leitmotiv de la plupart des personnages de Benoît Delépine et Gustave Kervern. Le film Saint Amour en salles le 2 mars 2016 marque la septième collaboration entre les deux hommes et prend l’aspect d’une quête pour la vérité. Ce qui n’est pas sans rappeler l’intrigue de leur premier film Aaltra sorti en 2004.

Dans Saint Amour, pas d’histoire de voisins mais un duo père-fils incarné par Gérard Depardieu et Benoît Poelvoorde. 

C’est au Salon de l’Agriculture que l’on retrouve d’abord les deux protagonistes. L’éleveur Jean (Gérard Depardieu) y fait concourir son taureau Nabuchodonosor et Bruno (Benoît Poelvoorde) pratique son rituel annuel : la route des vins par les stands du Salon. Ivre mort, il finit dans un enclos à cochons. 

Devant cette situation, son père prend les devants et les voilà dans un taxi conduit par Mike (Vincent Lacoste) pour entamer une route des vins "alternative" à travers la France. Pas celle des grands crus classés, mais celle des bons vins de table accessibles. 

Saint Amour Affiche Film Cinema Paris France Vin Houellebecq Depardieu Poelvoorde

Les deux concepteurs du film, qui ont l’habitude de travailler sans lectures de textes préalables ou répétitions, connaissent bien Poelvoorde et Depardieu. Ces derniers ont pris quelques libertés quant aux textes, et Benoît Poelvoorde s’enfile véritablement les verres de vin des stands. Trois jours de tournage ont été consacrés au Salon de l’Agriculture, et il faut là considérer la difficulté de la chose quant au grand nombre de sujets présents à l’écran. 

Le malaise de son personnage Bruno est profond. Sans femme, héritier d’une profession en plein naufrage économique qu’il qualifie de "cocue de l’agriculture", alcoolique notoire… Il semble aussi innocent que responsable de sa situation. 

Economie et responsabilité : ce sont deux thèmes indissociables du Salon de l’Agriculture, qui se tenait cette année du 27 février au 6 mars. Aujourd’hui et plus que jamais, se rendre au Salon pour soutenir les agriculteurs et aller à leur rencontre figure comme un geste citoyen. Dans le film, on peut dire que Poelvoorde fait même du zèle.

Car c’est sur l’adage "Blanc sur rouge, rien ne bouge" que commencent les hostilités au Salon : par une visite de courtoisie des stands des vins de l’Est. L'acteur, assisté par Kervern, en reste au Pouilly-fuissé et au pinot noir d’Alsace, avant de partir en taxi pour la région du Beaujolais.

A travers les stands de 1050 exposants venus de 22 pays, 4000 animaux, 16 400 vins et 4000 produits d’origine fermière, c’est le thème "Agriculture et alimentation citoyenne" qui est célébré.  

Pâté, saucisson, jambon...Oui c'est ce qui nous vient d'abord en tête, mais le Salon 2016 a aussi permis de mettre l’accent sur les produits végétaux grâce à ses nombreuses animations : fermes reconstituées, jeux, ainsi que des conférences. 

Il est important de questionner notre façon de nous nourrir et de prendre conscience qu’en dépit de la limitation des ressources et des problèmes économiques, l’agriculture rassemble des savoirs-faire nécessaires et admirables. Une sincère beauté optimiste existe à travers les individus qui font l’agriculture et ses produits, et c’est ce que reflète le film Saint Amour

Avec le vin et l’amour, soutiens indéfectibles, le film fait aussi l’éloge de la contemplation, du bien-vivre et de la rigolade, de la liberté.

C’est aussi l’occasion de tester sa popularité, à l’image de Jacques Chirac l’éternel favori du Salon. Très sollicité par les travailleurs du monde agricole, passer 5 heures dans les allées et stands était pour l’ancien président un grand bonheur.


---------------------

Connaissez-vous La Box Fait Son Cinéma? Découvrez-la ici

Footer Article 640

Publié le Dimanche 6 mars 2016.
Marie Moussié
Les derniers articles
 MG 0273
Culture Voir tous

Offrez-vous La Box dédiée au film Les Demoiselles de Rochefort

Vous avez tardé à vous abonner à La Box Fait Son Cinéma et vous vous en mordez les doigts ? Votre meilleure amie est fan des Demoiselles de Rochefort&...

Cdp Site V3
Culture Voir tous

Gagnez vos pass pour la semaine Coup de Pouce d'UGC

Comme nous vous le présentions dans l'article à retrouver ici, UGC met en lumière 8 films rares en avant-première, portés par des distributeurs engagé...

Cdp Site V3
Culture Voir tous

Coup de Pouce UGC : une mise en lumière de 8 films internationaux en avant-première

En créant la semaine Coup de pouce, UGC a choisi de soutenir des distributeurs éditeurs, souvent des petites structures dont la taille et les moyens n...