Accueil > Autour du cinéma > Culture > Rétrospective Elections à l'américaine à la Cinémathèque française

Rétrospective Elections à l'américaine à la Cinémathèque française

  • Harvey Milk E Lections Ame Ricaines Cine Ma Paris

Alors que le duel qui oppose Donald Trump à Hillary Clinton pour la présidentielle américaine 2016 prend la forme d’un feuilleton à rebondissements, la Cinémathèque française propose une rétrospective des fictions électorales "made in USA" à partir du 29 septembre jusqu’au 28 octobre 2016. 
Durant ce mois, 24 grands films et deux séries emblématiques (Show Me a Hero de David Simon et Tanner ’88 de Robert Altman) traiteront de ce sujet toujours délicat, jamais dénué d’animosité. 

Comment le cinéma américain a-t-il élaboré le personnage un poil masochiste du candidat à l’élection présidentielle ? Des films de Frank Capra (Amour Défendu, L’Enjeu, ou le magistral L’Homme de la Rue connu sous le nom de John Doe, incarné par Gary Cooper…) aux Marches du Pouvoir avec Clooney candidat, la figure du prétendant à la Maison Blanche évolue avec les moeurs du peuple. 

Ils peuvent être piégés par des femmes séduisantes, des journalistes avides, parfois par leur propre famille. Les candidats aux élections ont les mêmes faiblesses que nous, mais on veut en faire des surhommes. L’avènement de la télévision, des publicités et des sondages dès la fin des années 50 n’arrangent rien à la sauce : les candidats sont exposés en permanence et nombreux sont ceux qui se battent contre le burn-out. Comme dans Primary de Robert Drew dès 1960, la caméra se met à suivre le rythme effréné des campagnes et ses représentants.

Tanner 88 Cine Ma E Lections Ame Ricaines

Les personnages de fiction empruntent aussi les traits de vrais candidats, soulignant des traits de leur caractère ou s’en moquant même. Nixon était apparemment la tête de turc des cinéastes, moqué par John Ford dans The Last Hurrah, Elia Kazan dans A Face in the Crowd, Nicholas Ray dans We Can’t Go Home Again ou encore Robert Aldrich avec The Longest Yard

Cinéma et politique se retrouvent également quand il s’agit d’illustrer les combats contre les inégalités ou la difficulté de satisfaire tout un peuple avec par exemple Bulworth de Warren Beatty (qui sera d’ailleurs projeté le 29 septembre pour ouvrir la rétrospective) et Harvey Milk de Gus Van Sant.

Ouverture des ventes le 24 août 2016 sur le site de la Cinémathèque française
Programme complet ici

---------------------

Connaissez-vous La Box Fait Son Cinéma ? Découvrez-la ici

la box fait son cinema

Publié le Lundi 19 septembre 2016.
Marie Moussié

la Cinémathèque française

51 rue de Bercy 75012 Paris

Les derniers articles
Eiffel 590
Culture Voir tous

Les effets spéciaux s'invitent à la Tour Eiffel

Filmée sous toutes les coutures par les cinéastes du monde entier depuis les origines du septième art, la Tour Eiffel a un lien particulier avec le ci...

Belmondo 590
Culture Voir tous

Belmondo le Magnifique s'expose en Normandie

C’est un acteur qui ne cesse de fasciner. Alors qu’il vient de fêter ses 85 ans, Jean-Paul Belmondo peut se vanter d’avoir toujours gardé ce lien si s...

Re Pliques 590
Culture Voir tous

Les acteurs se donnent la réplique à la Galerie Cinéma

Imaginez un film dans lequel joueraient Serge Gainsbourg, Grace Kelly ou encore Jean-Pierre Léaud ? Non, il ne s’agit pas d’un projet cinématographiqu...