Accueil > Autour du cinéma > Culture > Reprise de la 56e semaine de la critique à la Cinémathèque française

Reprise de la 56e semaine de la critique à la Cinémathèque française

  • 925bab9125201ee3894182400ce8c13c

Depuis 1962, La Semaine de la Critique à Cannes nous a permis de découvrir quelques grands noms du cinéma tels que Chris Marker, Jean Eustache, Arnaud Desplechin, Leos Carax, Benoît Poelvoorde, Guillermo del Toro, Jacques Audiard, Gaspar Noé et bien d’autres encore !

Alors, si vous n’avez pas eu la chance d’être sur la Croisette cette année, ne ratez pas la Reprise de la 56e Semaine de la Critique dont la Cinémathèque française propose l’intégralité de la programmation du 7 au 14 juin 2017.

Une année encore, le comité de sélection de la Semaine de la Critique composé de membres du Syndicat Français de la Critique de Cinéma propose une sélection éclectique de 10 courts métrages et de 10 longs métrages.

Un rendez-vous à ne pas manquer !

La programmation et les billets sont déjà disponibles sur ce lien

Infos pratiques

Reprise de la 56e semaine de la critique
Cinémathèque française
51 Rue de Bercy, 75012 Paris

 

---------------------

Connaissez-vous La Box Fait Son Cinéma ? Découvrez-la ici

la box fait son cinema

Publié le Jeudi 1 juin 2017.
Stephie Ngo

Cinémathèque française

51 Rue de Bercy 75012 Paris

Les derniers articles
Matrix 590
Culture Voir tous

Matrix fête ses 20 ans avec un marathon au Grand Rex

C’est l’histoire d’un film qui a considérablement marqué le genre de la science-fiction et, plus généralement, le cinéma de la fin des années 1990. So...

Vampires 590
Culture Voir tous

Les vampires vont faire trembler la Cinémathèque

C’est une figure cinématographique par excellence. À peine était-il né que le septième art s’intéressait déjà au mythe du vampire. Surtout, un nom éta...

Eté 590
Culture Voir tous

Le Cinéma en plein air de la Villette présente ses films de " Demain "

La saison estivale est bien installée depuis un mois déjà. Les températures montent, les soirées en terrasse se multiplient et la capitale se vide, pe...