Accueil > Autour du cinéma > Culture > Mardi 13 octobre : journée des stars au Festival Lumière

Mardi 13 octobre : journée des stars au Festival Lumière

  • Ciociara Lumiere

En attendant Martin Scorsese, festin de roi pour les spectateurs avec la journée du 13 octobre, véritable journée des stars.

"J'adore ce film parce qu'il parle de nous", s'est exclamé Vincent Lindon en présentant La fin du jour, classique de Julien Duvivier présenté pour la première fois depuis sa restauration. Dans ce film, Louis Jouvet, Michel Simon et Victor Francen forment un trio de vieux comédiens de théâtre, confrontés dans une maison de retraite à la disparition de leur gloire, réelle ou supposée.
Programme chargé pour Lindon, qui a déclaré un jour avoir "cherché Gabin comme un père fantasmé", et qui présentera plusieurs classiques de Duvivier avec le légendaire acteur Français dont La Bandera, mardi 13 octobre.  

Jean-Paul Belmondo est présent lui aussi au Festival pour la projection de...  Belmondo par Belmondo, une autobiographie filmée du grand acteur, dont le réalisateur n'est autre que Paul, son fils.

Les cinéphiles retrouvent aussi Belmondo dans un rôle inattendu et tragique d'idéaliste à lunettes dans La Ciociara (1960), de Vittorio de Sica, projeté en présence de sa vedette Sophia Loren.

Ce film donne à Sophia Loren l'un de ses plus grands rôles dramatiques.
Lorsque la seconde guerre mondiale s'achève, elle n'a que dix ans et elle est donc beaucoup trop jeune pour participer à la révolution néo-réaliste, par laquelle Roberto Rossellini transforme le cinéma mondial en montrant sans artifices les ruines de l'Europe dévastée.
C'est Anna Magnani, qui s'impose alors en symbole de l'Italienne du peuple, rude et passionnée, pour son rôle dans Rome ville Ouverte.
Quinze ans plus tard, Anna Magnani est sollicitée pour jouer un autre rôle d'italienne du peuple, violée avec sa fille adolescente par des soldats dans La Ciociara, d'après un roman d'Alberto Moravia. Mais entretemps une autre actrice s'est imposée au firmament du cinéma italien, Sophia Loren naturellement.
Âgée de 26 ans, Sophia Loren est initialement envisagée pour jouer la fille, âgée de 13 ans, d'Anna Magnani. Mais cette dernière n'a aucune envie de jouer la mère de la nouvelle star et finalement, c'est Sophia Loren qui se vieillira légèrement pour jouer la mère trentenaire plutôt que la fille adolescente !
Quand au rôle de la fille laissé vacant par Sophia Loren puisqu'elle joue la mère, il échoit à la jeune italo-américaine Eleonora Brown, alors âgée de 11 ans, qui incarne à merveille son personnage d'enfant timide rattrapée par les démons des adultes.

Alors que George Cukor, surnommé le cinéaste américain des femmes, devait initialement réaliser le film, c'est finalement Vittorio de Sica, cinéaste italien des déshérités, qui le mettra en scène et permettra à Sophia Loren d'imposer sa souveraine présence dans l'un des derniers chefs d'œuvre de la veine néo-réaliste à montrer l'Italie du désastre.
Le Festival Lumière avait déjà rendu hommage à Belmondo une première fois il y a deux ans, c'est Sophia Loren qu'il célèbre cette année avec un film émouvant qui établit un pont entre ces deux grands artistes.

Publié le Mardi 13 octobre 2015.
Beatrice Billon

Festival Lumière

Lyon

Les derniers articles
Dunkerque Re Alise Par Nolan En Imax 70mm
Culture Voir tous

Dunkerque, le dernier Nolan, débarque enfin et en 70mm

Pour fêter la sortie internationale très attendue du nouveau film de Christopher Nolan : Dunkerque, nous vous en disons plus sur l'envers du décor, du...

Avatar 3D Sans Lunettes
Culture Voir tous

Le Maestro James Cameron compte à nouveau révolutionner la 3D... mais sans lunettes !


Fort de ses exploits, le cinéaste James Cameron n'a pas fini de nous surprendre et a déclaré qu'il essayait d'obtenir un nouveau système d'images en t...

Expo Pin Up Paris Cinema
Culture Voir tous

L'exposition "Pin-Up, l'Age d'Or du Balnéaire" à la galerie Joseph

Suite au succès de l'exposition "le Bikini a 70 ans", Ghislaine Rayer et Patrice Gaulupeau, historiens de mode et experts-collectionneurs reviennent c...