Accueil > Autour du cinéma > Culture > Les tenues de Grace Kelly s'exposent au musée Christian Dior

Les tenues de Grace Kelly s'exposent au musée Christian Dior

  • Kelly 590

Dans l’histoire du cinéma, on a souvent pu remarquer les liens étroits qui pouvaient exister entre les couturiers et les actrices. Parmi les relations les plus emblématiques, il y a eu notamment celle unissant Yves Saint-Laurent à Catherine Deneuve ou encore celle entre Karl Lagerfeld et Vanessa Paradis. Mais c’est sans compter sur le lien encore plus indissociable entre Christian Dior et Grace Kelly. Les deux artistes ne se sont finalement côtoyés que l’espace de quelques années, puisque le styliste est mort en 1957, alors que la princesse de Monaco n’avait même pas trente ans. Pour autant, malgré la disparition du couturier, la star de La Main au collet ne cessera jamais de porter les créations de la célèbre maison de couture parisienne, et ce, jusqu’à sa disparition tragique en 1982. Afin de célébrer le quatre-vingt dixième anniversaire de la naissance de Grace Kelly, le musée Christian Dior de Granville a décidé d’exposer quatre-vingt dix robes de cette dernière. L’événement « Grace de Monaco, princesse en Dior » permet aux visiteurs de découvrir en détails la garde-robe de l’une des femmes les plus élégantes du XXème siècle. Un trésor à contempler depuis le 27 avril et jusqu’au 17 novembre.

L’histoire d’amour entre Grace Kelly et la Maison Dior commença, à peu de choses près, au même moment que son idylle avec le prince Rainier III. Il faut remonter à l’année 1956 et au bal donné pour ses fiançailles à l’hôtel Waldorf-Astoria de New York. Celle qui s’apprête à devenir la future princesse de Monaco y apparaît avec une tenue siglée Dior, spécialement conçue pour l’occasion. Sa robe bustier, agrémentée de fleurs, marquera le début de sa collection de vêtements, portant la célèbre griffe parisienne. À cette époque, Christian Dior est au sommet de sa carrière. Ses créations ne sont pas seulement portées par les élégantes parisiennes. Elles figurent également dans le dressing des grandes actrices hollywoodiennes. Parmi les plus célèbres d’entre elles, il y a notamment Marilyn Monroe, Elizabeth Taylor, Ava Gardner ou encore Lauren Bacall. Marlène Dietrich, autre grande amatrice de la maison de couture, jure de ne porter que du Dior, à tel point qu’elle l’impose coûte que coûte à tous les producteurs de films dans lesquels elle joue. Ainsi, lorsqu’Alfred Hitchcock lui propose un rôle dans Le Grand Alibi en 1950, l’inoubliable interprète de L’Ange bleu pose ses conditions, en prononçant un lapidaire : « No Dior, no Dietrich ». Grace Kelly, elle, n’aura pas à recommander le styliste français. Lorsqu’elle commence à porter ses tenues, elle vient de mettre un terme à sa carrière d’actrice, pour se concentrer essentiellement sur son nouveau rôle de princesse de Monaco. Malgré la mort de Christian Dior en 1957, l’ancienne actrice continue de porter les vêtements sortis des ateliers de sa maison de couture et devient amie avec Marc Bohan (photo), directeur artistique de la marque, de 1961 à 1989. Aujourd’hui encore, s’il y a une actrice qui résume le style Dior, c’est bien Grace Kelly.

Tweed, mousseline et broderies

Le parcours de l’exposition est un voyage à travers des tenues, toutes plus raffinées et élégantes les unes que les autres. Il y a bien évidemment les robes du soir, que la Princesse portait lors de ses nombreux bals et autres œuvres de charité. Des pièces aux étoffes chatoyantes, avec une prédisposition pour la mousseline vaporeuse. Mais l’événement propose également les vêtements que portait Grace Kelly dans sa vie quotidienne. On y retrouve des tailleurs en tweed, mais aussi des robes chemisiers, des robes blouses… Face à ces nombreuses tenues qui étaient jusqu’à présent soigneusement conservées au palais princier de Monaco, les visiteurs peuvent découvrir une sélection de photographies et de films d’archives, dont la principauté a également fait don pour l’occasion.

L’idée d’une exposition des tenues de Grace Kelly au musée Christian Dior vient, à l’origine, de son fils, le prince Albert II. En 2015, ce dernier, alors de passage à Granville, avait cette idée de présenter les plus belles pièces de la garde-robe de sa mère au public. Quatre ans plus tard, les tenues de la plus célèbre égérie d’Alfred Hitchcock sont enfin mises en lumière. Des vêtements dont le luxe n’éclipsait aucunement l’engagement avant-gardiste de celle qui déclarait : « Je suis fondamentalement une féministe. Je pense que les femmes peuvent accomplir tout ce qu’elles décident de faire ». Grace Kelly, une élégante et surtout, une femme de caractère.

En savoir plus sur l'événement : ICI

Grace de Monaco, princesse en Dior au musée Christian Dior de Granville, du 27 avril au 17 novembre.

Ouvert tous les jours de 10h à 18h30. Fermeture de la billeterie à 18h.

Tarifs : Plein (9 euros) ; Étudiants, visiteurs handicapés et demandeurs d'emploi (5 euros) ; Groupe, minimum 12 personnes et sur réservation (5 euros).

Crédit photo : Rue des Archives

Publié le Mercredi 15 mai 2019.
Antoine Le Fur

1 Rue d'Estouteville 50400 Granville

Les derniers articles
Joseph 590
Culture Voir tous

Marilyn se fait divine à la Galerie Joseph

A coup sûr, ce sera l’un des événements phares de l’été. Depuis le 9 juillet et jusqu’au 22 septembre, Marilyn Monroe a les honneurs d’une exposition ...

Saint Cloud 590
Culture Voir tous

La famille est à l'honneur aux Films sous les étoiles de Saint-Cloud

C’est désormais une tradition à chaque début d’été. Pour sa seizième année, le Domaine national de Saint-Cloud se transforme en salle de cinéma à ciel...

Mep 590
Culture Voir tous

Le film noir se célèbre à la Maison Européenne de la Photographie

C’est un genre cinématographique qui n’en finit pas de fasciner. Le film noir, quoique un peu désuet, continue de séduire. Avec ces ruelles sombres, c...