Accueil > Autour du cinéma > Culture > Le dernier cinéma porno de Paris va bientôt fermer

Le dernier cinéma porno de Paris va bientôt fermer

  • Porno Berverley Site

Ultime temple du X dans la capitale, le Beverley vit actuellement ses derniers jours. Dans quelques semaines, le propriétaire Maurice Laroche s’apprête en effet à prendre sa retraite. Sans que son établissement ne soit repris par la suite.

Connaissez-vous le Beverley ? Situé dans une petite rue calme à deux pas du Grand Rex, le cinéma ne paie pas vraiment de mine. Avec sa façade des plus discrètes, difficile de s’imaginer que l’endroit fut à une époque, l’une des plus célèbres salles de projection de Paris de… films pornographiques. Considéré aujourd’hui comme le dernier cinéma porno de la capitale puisque les autres salles du genre sont désormais devenues des peep shows, le Beverley va très prochainement fermer ses portes. Maurice Laroche, iconique propriétaire des lieux depuis 34 ans, va prendre sa retraite et entraîner avec lui la fermeture définitive du cinéma, en baisse de fréquentation et jugé non rentable.

Un cinéma d’anthologie

Si aujourd’hui le Beverley peine à attirer des spectateurs, il n’est pas si loin le temps où le cinéma faisait salle comble. Dans les années 1990, nombreux étaient les cinéphiles du X qui se pressaient entre les murs de l’établissement, pour découvrir les dernières nouveautés du cinéma porno. Parmi la clientèle d’habitués, on trouvait surtout des hommes mais aussi quelques femmes accompagnant leur mari pour des « soirées couples » existant toujours aujourd’hui.

Mais ça, c’était avant. Aujourd’hui, avec l’explosion des images pornographiques sur les écrans, le X est désormais accessible à tous et de plus en plus tôt. Résultat, peu de nouveaux clients se rendent au Beverley. La salle ne peut donc compter que sur une clientèle d’irréductibles habitués, essentiellement des retraités ayant peu ou prou l’âge de Maurice Laroche.

La fin d’une époque

Avec la fermeture imminente du Beverley, c’est toute une époque qui touche à sa fin. A 74 ans, Maurice Laroche compte prendre une retraite largement méritée. Quid de sa succession ? Il n’y en aura pas. Peu fréquenté, peu rentable, le Beverley subit le même sort que beaucoup de cinémas de quartier, indubitablement poussés vers la sortie par les multiplexes.

L’établissement doit baisser le rideau au plus tard dans le courant du mois de janvier. Les cinéphiles ne seront pas forcément lésés puisqu’un autre cinéma devrait le remplacer. A une différence notable cependant puisqu’il s’agira d’une salle davantage « traditionnelle ». Les adeptes du Beverley devront donc trouver d’autres moyens de satisfaire leur appétit d’images pornographiques.

Le Beverley Cinéma

14 rue de la ville Neuve

75002 Paris

Crédits photos : @Beverley Cinéma

Publié le Dimanche 3 décembre 2017.
Antoine Le Fur

Le Beverley Cinéma

14 Rue de la ville Neuve 75002 Paris

Les derniers articles
Vampires 590
Culture Voir tous

Les vampires vont faire trembler la Cinémathèque

C’est une figure cinématographique par excellence. À peine était-il né que le septième art s’intéressait déjà au mythe du vampire. Surtout, un nom éta...

Mongolie 590
Culture Voir tous

Les photos de Fabienne Berthaud s'exposent à la Halle aux sucres de Dunkerque

C’est une réalisatrice qui occupe une place à part dans le cinéma français. En seulement trois films, Fabienne Berthaud s’est imposée comme une cinéas...

Tolkien 590
Culture Voir tous

L'univers féérique de Tolkien s'expose à la BnF

Il est l’un des plus grands écrivains du XXème siècle. John Ronald Reuel Tolkien, plus communément connu sous le nom de J.R.R. Tolkien, a enchanté l’i...