Accueil > Autour du cinéma > Culture > Jacques Tourneur, une rétrospective immanquable

Jacques Tourneur, une rétrospective immanquable

  • Article Tourneur

La Cinémathèque française rend hommage au réalisateur Jacques Tourneur à travers une rétrospective qui aura lieu du 30 août au 8 octobre 2017. Une belle occasion de (re)découvrir le réalisateur qui a su mêler dans son travail l'imaginaire puissant des récits de genre à une poésie visuelle unique, héritée sans doute de sa double identité européenne et américaine.

Fils du célèbre pionnier du cinéma français, Maurice, il fait ses premiers pas dans le cinéma en 1931 avec Tout ça ne vaut pas l'amour. C'est sa rencontre avec Val Lewton qui permettra à la carrière du cinéaste de prendre un tournant décisif. De cette collaboration naissent des films ayant marqués l'histoire du cinéma comme La Féline (1942), L'homme – Léopard (1943) ou encore Vaudou (1943).



Mais sa carrière ne se résume pas à sa filmographie et la cinémathèque l'a bien compris. En effet, elle mettra en lumière un auteur à part entière qui a su exprimer son art à travers des genres très variées, avec des films policiers (Nick Carter, Master Detective), des westerns (le passage du Canyon, l'or et l'amour, Wichita), des films de cape et d'épée (la flibustière des Antilles, la flèche et le flambeau), d'espionnage (Berlin express, jours de gloire), des mélodrames (Angoisse, la vie facile), des films d'aventure (Les révoltés de la Claire-Louise, la cité sous la mer) ou encore des films noirs (Nightfall, la griffe du passé).

En partenariat avec le festival de Locarno en Suisse, la Rétrospective, conçue par Roberto Turigliatto et Rinaldo Censi, se prévaut de la précieuse collaboration de la Cinémathèque suisse et de la Cinémathèque française ; elle sera accompagnée par un ouvrage publié en anglais et en français par la maison d’édition Capricci.

Au programme


"La Rétrospective de l’œuvre de Jacques Tourneur sera ensuite programmée à la Cinémathèque française à partir du 30 août. Elle comprendra l’ensemble des longs métrages et une partie significative des courts métrages et des travaux pour la télévision réalisés par l’auteur de Cat People. Des conférences seront par ailleurs organisées et certains films feront l’objet d’une présentation dans la perspective de mieux faire connaitre celui qui a poussé l’art de la suggestion et de la maîtrise invisible jusqu’à un certain degré de perfection.»  Frédéric Bonnaud, directeur de la Cinémathèque française.

Ouverture de la rétrospective avec Vaudou dans la salle Henri Langlois à 20h, veuillez trouver ici le calendrier des rétrospectives au complet : Rétrospective Jacques Tourneur

Infos pratiques :

Plein tarif : 6,50 €
Tarif réduit : 5,50 €
Moins de 18 ans : 4 €


Publié le Mardi 29 août 2017.
Fatiha Zeroual

Cinémathèque française

51 rue de Bercy 75012 Paris

Les derniers articles
Kidman 590
Culture Voir tous

Les stars sous l'objectif de Stéphanie Pfriender Stylander à la Galerie de L'instant

Imaginez un casting réunissant Béatrice Dalle, Antonio Banderas, Joaquin Phoenix, Mickey Rourke ou Nicole Kidman (photo). Ne cherchez pas, aucun réali...

Villette 590
Culture Voir tous

Cet été, La Villette pousse la chansonnette

Qui a dit que l’été à Paris rimait avec déprime ? Pour les cinéphiles qui resteraient dans la capitale ces prochaines semaines, les soirées risquent p...

104 590
Culture Voir tous

Le cinéma se fait pop au Cent Quatre

La belle saison est enfin arrivée ! Si les festivals de cinéma estivaux se déroulent le plus souvent en plein air, à l’instar de celui de Saint-Cloud ...