Accueil > Autour du cinéma > Culture > Hommage à Michael Cimino aux Fauvettes

Hommage à Michael Cimino aux Fauvettes

  • Michael Cimino Robert De Niro Voyage Au Bout De L Enfer Deer Hunter Fauvettes

Michael Cimino s’est éteint le samedi 2 juillet à l’âge de 77 ans. Le cinéma Les Fauvettes rendra hommage au réalisateur - l’un des plus controversés du Nouvel Hollywood - en projetant le 9 et le 10 juillet 2016 ses deux plus grands chefs d’oeuvre : Voyage au Bout de l’Enfer (1978) et La Porte du Paradis (1980) en versions restaurées. 

On raconte beaucoup de choses sur Michael Cimino. On fait état de sa grande maniaquerie dans le travail, son statut de "tyran des plateaux"… Il est aussi certain que l’homme avait un train de vie particulier (cocaïne et transports en Rolls Royce avec chauffeur en faisaient partie), qu’il était mystérieux et mentait parfois, allant même jusqu’à dire qu’il avait servi durant la guerre du Vietnam alors qu’il n’en était rien. 
Tout cela en fit un réalisateur à abattre pour la plupart des critiques, qui, bien obligés de reconnaître que Voyage au Bout de l’Enfer est une oeuvre capitale (5 Oscars et un Golden Globe !), ont pu se défouler à l’heure de la sortie de La Porte du Paradis après un tournage difficile.

Voyage au Bout de l’Enfer fait penser à un récit de la Première Guerre mondiale par l’expression des violents traumatismes contractés par des soldats qui acceptent de servir on ne sait qui et on ne sait quoi, ou en tout cas baignés par des idées abstraites comme la Nation. On sort des hommes de leur quotidien tranquille pour les balancer au milieu de la jungle ; voilà ce qui arrive à cinq ouvriers sidérurgistes d’une petite ville de Pennsylvanie dont Mike (Robert de Niro), Nick (Christopher Walken) et Steven (John Savage).
Pendant 3h40 on découvre à l’époque un des premiers film traitant du conflit du Vietnam, et son succès est alors immense auprès d’un public revigoré par des films qui révèlent les vérités de l’ère des baby-boomers devenus adultes. 

La Porte Du Paradis Michael Cimino Aux Fauvettes Hommage Paris Cine Ma

Puis, il y a La Porte du Paradis. En pleine période de règne des réalisateurs, Cimino impose un tournage "inflationniste et délirant" duquel il sort 220 heures d'images. Le budget prévu pour sa réalisation était d’abord celui d’un western d’envergure moyenne : 7,5 millions de dollars. En moins d’un an ce sont 40 millions de dollars qui sont dépensés, menant le studio United Artists fondé par Charlie Chaplin (désireux d’obtenir une indépendance totale dans le milieu) à la banqueroute. Michael Cimino est éloigné des plateaux, puis assassiné par la critique. Et pourtant !
Depuis que la version restaurée de La Porte du Paradis est sortie en 2012, l’art de Michael Cimino est enfin lavé de tout reproche. Le perfectionniste est réhabilité, et La Porte du Paradis se mue très justement en merveille du cinéma.

Voyage au Bout de l'Enfer le 9.07 à 20h : Réservez vos places ici
La Porte du Paradis le 10.07 à 14h30 : Réservez vos places ici  

---------------------

Connaissez-vous La Box Fait Son Cinéma ? Découvrez-la ici

la box fait son cinema

Publié le Vendredi 8 juillet 2016.
Marie Moussié

Cinéma les Fauvettes

58 avenue des Gobelins 75013 Paris

Les derniers articles
Culture Voir tous

Benjamin Biolay s'expose à la Galerie Cinéma

Quand l’univers de Benjamin Biolay croise celui du photographe Marcel Hartmann, cela donne une exposition s’annonçant comme l’un des évènements artist...

Saint laurent 1 site
Culture Voir tous

Yves Saint Laurent, un couturier très cinéphile

Alors que vient de s'ouvrir un musée dédié au célèbre styliste, retour sur les plus belles collaborations entre le septième art et l’inventeur du smok...

Laurel Hardy Site
Culture Voir tous

Laurel et Hardy à la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé-Paris

Si on vous dit "grand gros et petit maigre ", quelle image vous vient à l’esprit ? Laurel et Hardy bien sûr ! L’un déclenche des catastrophes et l’aut...