Accueil > Autour du cinéma > Culture > Ciné-concert en hommage à Marlène Dietrich à la Fondation Jérôme Seydoux - Pathé

Ciné-concert en hommage à Marlène Dietrich à la Fondation Jérôme Seydoux - Pathé

  • CafeElektric

Le 6 mai 1992 disparaissait la sublime Marlène Dietrich. Chanteuse, actrice, icône, femme fatale et engagée, l’allemande naturalisée américaine a marqué le 7e Art par son talent et son élégance.

Afin de lui rendre hommage, la fondation Jérôme Seydoux – Pathé organise une projection en ciné-concert de Café Elektrik le 1er juin à 19h30. L’œuvre sera accompagnée au piano par le compositeur autrichien Gerhard Gruber.

Réalisé par Gustav Ucicky en 1927, Café Elektrik – ou Trois nuits d’amour en français - est le premier long-métrage dans lequel l’actrice occupe un rôle majeur. L’œuvre retrace la classique histoire de la bourgeoise ingénue qui tombe amoureuse du séduisant voyou. Mais l’idylle pourrait bien rapidement se gâter …

Un film muet qui, à 90 ans, n’a pas pris une ride ! 

 

Infos pratiques
Ciné-concert en hommage à Marlène Dietrich à la Fondation Jérôme Seydoux - Pathé
73 Avenue des Gobelins, 75013 Paris
Mardi 1er juin 2017 à 19h30
Billets !

 ---------------------

Connaissez-vous La Box Fait Son Cinéma ? Découvrez-la ici

la box fait son cinema

Publié le Mercredi 31 mai 2017.
Shoreh Belfond

73 Avenue des Gobelins 75013 Paris

Les derniers articles
Culture Voir tous

Benjamin Biolay s'expose à la Galerie Cinéma

Quand l’univers de Benjamin Biolay croise celui du photographe Marcel Hartmann, cela donne une exposition s’annonçant comme l’un des évènements artist...

Saint laurent 1 site
Culture Voir tous

Yves Saint Laurent, un couturier très cinéphile

Alors que vient de s'ouvrir un musée dédié au célèbre styliste, retour sur les plus belles collaborations entre le septième art et l’inventeur du smok...

Laurel Hardy Site
Culture Voir tous

Laurel et Hardy à la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé-Paris

Si on vous dit "grand gros et petit maigre ", quelle image vous vient à l’esprit ? Laurel et Hardy bien sûr ! L’un déclenche des catastrophes et l’aut...