Accueil > Autour du cinéma > Culture > Bienvenue à bord du train marocain de Spectre

Bienvenue à bord du train marocain de Spectre

  • Oriental Express Bond Maroc Cinema

52 ans après le mythique Orient Express dans Bons Baisers de Russie, un autre train, tout aussi culte et réel, réapparait en 2015 dans Spectre, le dernier James Bond réalisé par Sam Mendès.

Revenant du Mexique, de Londres, puis Rome et enfin d'Autriche, Bond, accompagné de Madeleine Swann (Léa Seydoux), se rend à Tanger dans l’hôtel L’Américain. Comme Bond n’est pas du genre à se tourner les pouces, le couple doit partir illico en expédition en plein désert du Sahara.

Pour ce faire, ils empruntent un petit train à l’allure modeste, vu de l’extérieur : l’Oriental Desert Express, autrefois appelé le "Wagon des Princes", une attraction touristique marocaine qui existe réellement.

Nature et découvertes

Pour la somme de 190 euros par personne, le circuit touristique propose des boissons et un déjeuner chaud marocain servis à bord. On est à table et les paysages variés défilent lentement.

Si pour Bond et sa jeune compagne le danger est ailleurs, pas de risque niveau vitesse, le train climatisé circule en fait tranquillement à 50 km/h.

Parcouru en 8h, le trajet de 305 km joint la ville d’Oujda à Bouarfa (nord-est du Maroc). On compte des arrêts obligatoires à Beni Oukil, Benimathar avec son lac naturel refuge d’oiseaux migrateurs et sédentaires, Tendrara, ainsi que des pauses fortuites causées par de nombreux troupeaux de moutons "Bni Guil" traversant les voies, ou carrément l’ensablement des rails qui nécessite l’intervention d’opérateurs armés de pelles. Sur le chemin on croise ainsi des campements de nomades, les dunes de Merzouga, le tunnel de Tiouli creusé dans la roche rouge… 

À bord, un guide touristique narre l’histoire des lieux et présente les différents écosystèmes rencontrés dans les hauts-plateaux : plaines verdoyantes, forêt méditerranéenne de Beni Yala, puis terres arides recouvertes de végétations basses et enfin le désert où atterrissent Madeleine Swann et James Bond, non loin de la ville d’Erfoud où les deux protagonistes doivent trouver un complexe construit dans le cratère d’un volcan éteint nommé Gara Medouar. 

Côté allure, même transformé pour le film par le chef décorateur Dennis Gassner, le train représenté à l'écran reste fidèle à son identité et ambiance originales. À noter que Gassner fut également chef décorateur pour Skyfall, Quantum of Solace, mais aussi The Truman Show, O’Brother, et Big Fish de Tim Burton, où il a redonné vie à un village-fantôme d’Alabama nommé… Spectre. 

Un atout pour la région

Construite entre 1925 et 1931 sous le Protectorat français, cette ligne ferrovière n'a été exploitée touristiquement qu’à partir de 2005, à l’initiative d’un promoteur suisse installé au Maroc, Edi Kunz.

Le voyage avec l’Oriental Express n’a lieu que deux fois par semaine, les autres jours permettant seulement le transport de marchandises. Mais une augmentation des rotations touristiques du train serait en discussion, prenant en compte l’accord des habitants de la région. Cet avantage économique permettrait alors d'apporter une aide financière aux professionnels et aux populations environnantes. 

---------------------

Connaissez-vous La Box Fait Son Cinéma? Découvrez-la ici

Footer Article 640

Publié le Samedi 13 février 2016.
Beatrice Billon
Les derniers articles
Saint laurent 1 site
Culture Voir tous

Yves Saint Laurent, un couturier très cinéphile

Alors que vient de s'ouvrir un musée dédié au célèbre styliste, retour sur les plus belles collaborations entre le septième art et l’inventeur du smok...

Laurel Hardy Site
Culture Voir tous

Laurel et Hardy à la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé-Paris

Si on vous dit "grand gros et petit maigre ", quelle image vous vient à l’esprit ? Laurel et Hardy bien sûr ! L’un déclenche des catastrophes et l’aut...

Sequence 2
Culture Voir tous

L'expo Séquence à la galerie ZK.images

Depuis le 22 septembre, une magnifique exposition de séries photographiques utilisant des tirages originaux argentiques vous attend à la galerie ZK.im...